Flash info :

# Economie

Emission de la monnaie électronique au BÉNIN Initiative de l’Uncdf pour la réduction de la pauvreté

Emission de la monnaie électronique au BÉNIN Initiative de l’Uncdf pour la réduction de la pauvreté

(Mobile money for poor une inclusion financière de 12% au Bénin d’ici 2019)

 l’accès a la finance digitale reste faible au Bénin malgré l’essor de la technologie (0,2%). une réalité malgré l’éclosion des nouvelles technologies de l’information et de la communication. et pour preuve, 20% de la population utilise des services financiers classiques alors que le taux de pénétration des téléphones mobiles a atteint 92% en 2014 (contre 50% en 2011). une réalité qui a amené le fonds d’équipement des nations unies (uncdf) à opter, dans certains pays comme le Bénin,  pour la finance digital. une innovation  qui se sert de la téléphonie mobile pour favoriser l’accès aux services financiers et stimuler le développement économique des populations non-bancarisées. cependant, un défi reste, celui des 12% d’inclusion financière digitale que s’est fixe l’uncdf.

Par Blandine DOKOUI

La lutte contre la pauvreté et un défi planétaire qui mobilise chaque jour, autant d’énergies que de ressources. Pendant que les acteurs les mieux indiqués cherchent voies et moyens pour enrayer ne se- rait-ce que l’extrême pauvreté, d’autres réalités parallèles se développent. Au nombre de ceux-ci, il y a les technologies de l’information et de la communication (Tic). Et depuis, l’association des nouvelles technologies de l’information à la lutte contre la pauvreté, loin d’être une possibilité est désormais une réalité pour le Fonds d’équipement des Nations unies (Uncdf) qui a initié le programme Mobile money for poor (Mm4p). Une initiative pour accroître l’inclusion financière et proposer des services aux ménages ruraux et à faibles revenus. Elle implique l’utilisation innovante des téléphones portables et d’autres technologies de services bancaires sans agence.

Le mobile money for poor (MM4P)

La pauvreté est teigneuse et les institutions telles que le Fonds des nations unies pour l’équipement, redouble chaque fois d’ardeur pour en faire reculer les frontières. En effet, la finance digitale est une alternative pour améliorer l’accès aux services financiers pour les populations les plus vulnérables dans les zones rurales en tirant partie des avancées technologiques et aussi des réseaux d’agents pour offrir ces solutions à la population. Le programme a été lancé le mardi 06 octobre au Bénin grâce au soutien financier de la MasterCard Foundation d’un montant global de 24,9millions de dollar Us pour couvrir les pays tels que le Bénin, le Sénégal et le Zambie pour une durée de 05ans (2014-2019).

Au cours du lancement du programme à Cotonou, les divers acteurs du système financier bancaire ont présenté et reçu les observations et les commentaires des intervenants et acteurs de l’éco- système de la finance digitale au Bénin au sujet de la stratégie du programme. C’était égale- ment l’occasion d’impliquer les fournisseurs de services financiers digitaux dans les études de démarrage prévues pour 2015-2016. Le contexte du Bénin est un contexte favorable à l’utilisation de la finance digitale d’après la Spécialiste technique de Mobile money for poor Sabine Mensah.

 L’accès au service financier, explique-t-elle, est 20% alors que 92% de cette population a des téléphones. « Si nous sommes en mesure d’amener l’offre de service financier à travers le téléphone, dans la poche des clients là où ils sont, nous aurons fait une avancée formidable  de l’inclusion financière parce que nous aurons amené ce service à leur porte. L’objectif de Mobile money for the poor est d’amener le taux de béninois adultes  utilisant la finance digitale qui est 0,2% en 2014 à 12% d’ici 2019 » a ajouté Sabine Mensah. Pour mener à bien cette mission, l’Uncdf entend travailler avec toutes les parties prenantes, apporter son expertise à travers des appuis techniques et conseils et surtout renforcer les capacités des acteurs à travers des études, des ateliers de formation et aussi des assistances techniques directes sur des projets innovants  et qui permettraient l’offre de service aux populations vulnérables en utilisant  la technologie électronique, digitale et aussi le ré- seau d’agents qu’on appelle la “banque à distance“.

 

Les difficultés du Bénin à faire face à finance digitale

 Le Bénin a un taux de pénétration bancaire très faible (7 % via les banques de commerce) et un taux relativement plus élevé via les institutions de microfinance (20 %). Pourtant, ni les institutions de microfinance, ni les banques n’ont effectué d’étude de marché afin de cartographier et de comprendre les besoins des consommateurs béninois. Au-delà du crédit, pratiquement aucun produit d’assurance ou d’économie formel n’est proposé aux personnes ne disposant pas d’un compte en banque. En outre, plusieurs scandales gouvernementaux dans le secteur des institutions de microfinance ont accru la méfiance envers les institutions financières et poussé les consommateurs à réorganiser leurs habitudes financières en dehors de tout canal officiel. Enfin, le taux d’analphabétisme (supérieur à 57 %) ralentit l’assimilation des services financiers digitaux, puisqu’il est pratiquement impossible pour un analphabète d’utiliser une technologie basée sur les SMS ou d’accéder à des informations sur des produits. L’autre aspect non négligeable qui obscurcit l’ambition du Bénin à utiliser la finance digitale est la cybercriminalité.

Toutefois, il y a l’option des agents de la banque à dis- tance pour aider ces populations pauvres à utiliser la finance digitale a rassuré le spécialiste de l’Uncdf François Coupienne. D’après ses explications, au sein des populations pauvres, il y a les scolarisés. Le programme Mobile for poor s’adresse en premier à eux et c’est d’ailleurs pour cela que le Fonds n’ambitionne qu’un taux d’inclusion financière de 12% d’ici 2019. Le Chargé du programme Nanako Cossoba a quant à lui, exhorté l’Etat béninois à accompagner l’initiative, la porter car elle instaure une transparence dans les diverses transactions financières, a-t-il signifié.

Mobile money for poor, un instrument de lutte contre la pauvreté L’objectif premier de la finance digitale est la réduction de la pauvreté.

Cependant un problème se pose, celui de l’analphabétisme qui semble être un frein à ce programme innovateur. 37% de la population béni- noise vit en dessous du seuil de pauvreté avec un taux d’analphabétisme assez conséquent et un faible accès aux services financiers. Ce programme loin d’être la panacée contre la pauvreté, un moyen de lutte efficace et ciblée. Le Mobile money for poor va permettre à ses utilisateurs de pouvoir épargner sans avoir à se déplacer vers une banque ou un système financier décentralisé (Sfd) et y avoir accès chaque fois que le besoin se fera sentir. Notons que l’Uncdf est l’agence d’investissement des Nations Unies pour les 48 pays les moins avancés du monde. Elle ouvre de nouvelles perspectives aux pauvres et à leurs petites entreprises en facilitant l’accès à la micro- finance et à l’investissement. Les programmes de l’UNCDF contribuent à l’autonomisation des femmes et sont destinés à mobiliser des flux de capitaux plus importants en provenance du secteur privé, des gouvernements et des partenaires de développement pour un impact maximum sur les objectifs du Millénaire pour le développe- ment.

 

Economie

Amélioration du climat d’affaires au Bénin : le Groupe de travail fiscalité en avant-garde

A la faveur de ses dix années d’activités révolues au Bénin, le Groupe de travail fiscalité (GTF) a tenu la semaine dernière à Grand-Popo un atelier d’évaluation et d’élaboration du doc...

LIRE LA SUITE

Internalisation et d’appropriation du PAG 2016-2021 : la nation économique en phase avec le gouvernement

Les opérateurs économiques sous la houlette du bureau exécutif de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (CCIB) ont suivi, vendredi dernier, au siège de l’institution une séance de v...

LIRE LA SUITE

Lancement de ‘’Ecobank Mobil’’ au Bénin : vers une révolution de la monétique

Ecobank Bénin a lancé ce mardi 24 janvier 2017 dans la salle rouge du palais des congrès, son tout nouveau produit appelé Ecobank mobil. Les petits plats ont été mis dans les grands pour la réu...

LIRE LA SUITE

Fonds national de la microfinance : l’Institution change de visage pour l’horizon 2021

L’instant de la commémoration de la 8è édition de la journée annuelle du Fonds national de la microfinance (FNM), vendredi dernier, et du 10è anniversaire de l’institution a été l’occasio...

LIRE LA SUITE

Fonds national de la microfinance : l’Institution change de visage pour l’horizon 2021

L’instant de la commémoration de la 8è édition de la journée annuelle du Fonds national de la microfinance (FNM), vendredi dernier, et du 10è anniversaire de l’institution a été l’occasio...

LIRE LA SUITE

logo

Espace privé

Déjà abonné?



Abonnez-vous! Besoin d'aide?

Les plus lus

La dépigmentation : comment endiguer ce problème sociétal ?

La dépigmentation artificielle ou volontaire est un problè...

Lu 5038 fois, Ouvrir l'article

Distribution des produits de la Sobebra et du GAZ : le groupe Alechou se dote de 120 nouvelles camionnettes

Le groupe Aléchou renforce ses activités au bénin. Il vie...

Lu 3881 fois, Ouvrir l'article

Ministère de l’Economie Numérique et de la Communication : Mme Rafiatou Monrou prend les rênes et annonce ses priorités

 Mme Rafiatou Monrou, fraichement nommée à la tête du Mi...

Lu 3686 fois, Ouvrir l'article

Libre circulation des biens et personnes dans l’espace Uemoa-Cedeao : un atout pour le développement socio-économique des Etats membres

Avec une population de plus 300 millions d’habitants, les ...

Lu 3516 fois, Ouvrir l'article

Ouverture des dépôts de dossiers à la Dbsu: les responsables étudiants s’opposent aux autorités

Les étudiants du campus d’Abomey Calavi ont été renvoy...

Lu 3513 fois, Ouvrir l'article

Pub 3

Compteur de visites

1710586

Visites sur le site

ligue1
Espace pub