Flash info :

# Culture

Table Ronde dans le cadre du Fitheb 2016 : au cœur des maux qui plombent l’essor du théâtre béninois

Table Ronde dans le cadre du Fitheb 2016 : au cœur des maux qui plombent l’essor du théâtre béninois

La table ronde prévue dans le cadre de la treizième édition du Festival international de théâtre du Bénin sur le thème, «25 ans de renouveau démocratique, 25 ans de FITHEB : théâtre, démocratie et développement au Bénin et en Afrique» a connu son premier panel hier au siège de l’institution. Trois panelistes ont édifié le public sur le thème, «Théâtre et politique au Bénin».

La rencontre s’est déroulée au siège du Fitheb à Cotonou et a connu la présence de festivaliers venus de la Belgique, le Burkina-Faso, la Côte-d'Ivoire, la France, la Suisse, le Cameroun, le Togo et du Bénin.

Franck Raoul PEDRO

Autour d’une même table hier, les panelistes, ALOUGBINE Dine, Koffi GAHOU et Boniface MAKPONSSE, tous acteurs de théâtre au Bénin, se sont  confrontés à l’exercice d’appréciation de l’évolution du théâtre au Bénin et ont fait le diagnostique des maux qui plombent son essor au cours de ces vingt cinq dernières années de démocratie au Bénin.

Deux questions principales auront marqués le panel d’hier modéré par, Eric Totah, ancien secrétaire général du ministère de la culture au Bénin.

Il s’agissait pour les panelistes de se prononcer, sur l’évolution du théâtre depuis l’avènement de la démocratie au Bénin et sur les différentes difficultés qui handicapent l’essor du  théâtre béninois.

Unanimement, les panélistes appartenant tous à une même génération d’acteurs de la période révolutionnaire au Bénin, s’accordent sur le fait, que le théâtre de nos jours bénéficie de plus de moyens mais souffre de réel engagement des acteurs à tous les niveaux de la chaine.

«Dans un passé encore récent, l’artiste s’exprimait de façon bénévole mais était fier et très passionné. De nos jours, les acteurs du théâtre bénéficient de plus d’attention des politiques, mais régressent énormément dans la professionnalisation de leur art.»  S’indigne Koffi Gahou, qui compare la période revolutionnaire à la période démocratique au Bénin.

A sa suite, Alougbine Dine fera le même constat mais dira pour sa part, que l’argent corrompt la jeunesse et l’empêche de se surpasser dans son travail de création.

Selon lui, les créateurs de sa génération n’avaient pas d’excuses pour ne pas créer  malgré leur condition assez vulnérable, mais de nos jours, les jeunes créateurs se retrouvent confrontés à de nombreux handicapes malgré l’environnement financier qui leur est plus ou moins favorable. «D’aucuns se plaignent d’indisponibilité de salles, de peu d’engouement du public, de moyens, mais moi je pense que c’est un faux problème. Il urge de nos jours que  les jeunes  adaptent leurs créations aux réalités de sociales de chez eux.» Déclare le vieux metteur en scène béninois, fondateur d’une école de théâtre sous-régionale.

Boniface MAKPONSSE s’indignera lui aussi du constat avant d’exhorter les créateurs à plus de responsabilité et d’engagement artistique et culturel.

Concernant les maux qui minent l’essor du théâtre au Bénin, les panelistes dénoncent la mauvaise gestion des fonds alloués à la création culturelle et artistique. Ils fustigent le système éducatif qui dans les programmes scolaires contrairement à la période de la révolution, exclut l’enseignement  artistique et culturel.  

Ils prônent le retour aux valeurs fondamentales qui caractérisaient les créateurs : la passion, l’abnégation, l’engagement et l’amour du travail bien fait.

Ce matin, la table ronde se poursuit avec un débat autour du thème «Théâtre et démocratie», et reçoit les témoignages de Paul AYEMONNA, Ignace YETCHENOU, Yérima KOTTO   et bien d’autres, sur l’impact des spectacles comme outil de dénonciation et canal de conscientisation du peuple.

Mieux, un dernier panel s’intéressera au thème, «Théâtre et développement».

Il enregistrera lui aussi des témoignages de partenaires notamment, Kossi ASSOUH, Représentante de la Coopération Suisse, et de créateurs, Jémima KATRAYE et bien d’autres sur l’incidence du théâtre sur le développement tant au niveau local que national.

 

 

Culture

Prévue pour avoir lieu ce samedi 9 septembre, la ‘’nuit du styliste africain’’ va révéler les talents des différents stylistes et couturiers africains en général mais aussi et surtout ceux

Prévue pour avoir lieu ce samedi 9 septembre, la ‘’nuit du styliste africain’’ va révéler les talents des différents stylistes et couturiers africains en général mais aussi et surtout ce...

LIRE LA SUITE

PROJET DE PROMOTION DES TALENTS ET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DANS LE SECTEUR CULTUREL : un atelier pour valider les résultats des travaux effectués en amont

Réuni en atelier d’échanges et de réflexions, les acteurs intervenant dans le domaine de la culture ont procédé à la validation des curricula et programme de formation des acteurs culturels....

LIRE LA SUITE

Lancement du livre ‘’Notre ami Kérékou’’ : des témoignages attachants sur la personnalité du « Caméléon »

« …je ne suis qu’un des auteurs. Car il s’agit bien d’une œuvre collective, fruit de la contribution d’une quarantaine de personnalités qui ont toutes accepté de me raconter ce qu’ell...

LIRE LA SUITE

Mauvaises prestations et défaillances des services au public : Rafiatou Monrou rappelle à l’ordre les opérateurs Gsm

(Un ultimatum pour désactiver les Sim non enregistrés et baisser les coûts) Invités en urgence à son cabinet, la ministre de l’économie numérique et de la communication n’est pas allée du...

LIRE LA SUITE

Art africain : sur la vague du design africain

Et si le futur du design était africain ? Une nouvelle génération de créateurs du continent noir émerge, qu’on ne saurait réduire à une seule tendance. Autant de réalisations singulières al...

LIRE LA SUITE

logo

Espace privé

Déjà abonné?



Abonnez-vous! Besoin d'aide?

Les plus lus

Distribution des produits de la Sobebra et du GAZ : le groupe Alechou se dote de 120 nouvelles camionnettes

Le groupe Aléchou renforce ses activités au bénin. Il vie...

Lu 3510 fois, Ouvrir l'article

La dépigmentation : comment endiguer ce problème sociétal ?

La dépigmentation artificielle ou volontaire est un problè...

Lu 3456 fois, Ouvrir l'article

Ministère de l’Economie Numérique et de la Communication : Mme Rafiatou Monrou prend les rênes et annonce ses priorités

 Mme Rafiatou Monrou, fraichement nommée à la tête du Mi...

Lu 3284 fois, Ouvrir l'article

Ouverture des dépôts de dossiers à la Dbsu: les responsables étudiants s’opposent aux autorités

Les étudiants du campus d’Abomey Calavi ont été renvoy...

Lu 3206 fois, Ouvrir l'article

«Le Parlement du Rire» à l’écran demain : CANAL+ vous fera rire avec les meilleurs humoristiques africains

Le groupe Canal + lance en exclusivité ce 30 Janvier 2016, ...

Lu 2990 fois, Ouvrir l'article

Pub 3

Compteur de visites

1457367

Visites sur le site

ligue1
Espace pub