Flash info :

# Dossier

Epidémie de fièvre hémorragique au Bénin : l’USAID lance une riposte rapide

 Epidémie de fièvre hémorragique au Bénin : l’USAID lance une riposte rapide

 Outre l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Fonds des Nations unies pour l’Enfance, (UNICEF), l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) également s’ajoute à la liste des partenaires techniques et financiers du secteur de la santé pour une mobilisation aux côtés du gouvernement béninois en vue de circonscrire le champ d’action de la fièvre hémorragique à virus lassa en recrudescence au Bénin depuis peu.

 Eléonore Djegui

 Le Gouvernement des Etats-Unis n’est pas insensible à la récente épidémie de la fièvre Lassa. En effet, indique un communiqué de presse-riposte de l'USAID à la fièvre Lassa, depuis que l’Agence a reçu les premiers rapports sur la fièvre Lassa, l'USAID/Bénin s’est activement engagée, avec le Ministère de la Santé et les autres partenaires techniques et financiers dans le pays, à organiser une riposte efficace contre Ebola et d'autres fièvres hémorragiques. Les partenaires financés par l'USAID/Bénin tels que University Research Corporation (URC), l’ONG locale SAIN'SON et ABMS / PSI sont en première ligne de la riposte du Gouvernement Américain. Selon le communiqué, le Département du Borgou dans le Nord-Est, a été le plus durement touché avec 52 des 71 cas répertoriés dans le pays à la date du 16 Février 2016.

Il précise que l’URC et l’ONG SAIN'SON travaillent en étroite collaboration avec les agents de santé communautaire dans huit zones sanitaires du Borgou sur les 34 dont dispose le Bénin avec des résultats positifs.

 

Impacts

Lorsque les premiers cas sont apparus à l’Hôpital de zone Saint-Martin de Papané, l’URC a aidé l'hôpital en premier avec une variété de matériels essentiels tels que des gants, du chlore, du gel alcoolique, du savon. Elle travaille à améliorer l'approvisionnement en eau de l'hôpital, qui sert de centre de traitement de l'infection hémorragique virale dans la commune durement frappée de Tchaourou. Ces éléments essentiels aident à prévenir la transmission de la maladie, à la fois chez les patients et les travailleurs de la santé.

Pour sa part, l’Ong SAIN'SON a développé et imprimé du matériel de communication décrivant les causes de la fièvre Lassa, les symptômes, et la prévention. Elle a rapidement formé et équipé 150 agents de santé communautaire sur ce qu'il faut faire et où diriger les personnes soupçonnées d’avoir été exposées à la fièvre Lassa. Les agents de santé communautaire formés diffusent l'information au sein de leurs communautés et villages respectifs.

Quant à l’ABMS / PSI, elle a mis en place un numéro d’appel gratuit – la ligne verte 7344 – par lequel les citoyens béninois reçoivent des informations de base sur les fièvres hémorragiques virales, y compris Lassa, et sur ce qu'ils doivent faire, s’ils soupçonnent qu’eux-mêmes ou un membre de leur famille présentent des symptômes de fièvre hémorragique.

Rappel de la manifestation de la maladie

 La fièvre hémorragique à virus de lassa est une maladie endémique en Guinée, au Libéria, en Sierra Léone et dans des localités du Nigeria. Le Bénin n’est pas à l’abri de cette maladie qui sévit en Afrique occidentale. Comment se manifeste-t-elle ?

La fièvre hémorragique à virus de lassa débute par des malaises, la fièvre, des céphalées, des maux de gorge, des nausées, des vomissements, des myalgies, des douleurs thoraciques et abdominales. La fièvre est persistante. Une inflammation et une exsudation du pharynx et de la conjonctive sont fréquentes. Dans les cas graves on peut observer un œdème de la face, une pleurésie (La pleurésie est une inflammation aiguë ou chronique de la plèvre, avec ou sans épanchement ; la plèvre étant la membrane qui tapisse l'intérieur de la paroi thoracique, enveloppe et protège les poumons.), une hémorragie buccale, nasale, vaginale ou digestive et une hypotension.

A un stade très avancé ou tardif, la fièvre hémorragique à virus de lassa peut entraîner un état de choc, des convulsions, des tremblements, une désorientation pouvant aller au coma. La surdité survient même chez certains patients qui survivent à la maladie. D’autres perdent leur cheveux et sont sujets à des troubles de la marche pendant la convalescence. Chez les patients qui ne survivent pas à la maladie, ils décèdent dans les 14 jours qui suivent l’apparition des symptômes.

Comment se transmet la maladie ?

La fièvre hémorragique à virus de lassa étant une zoonose, elle se transmet par l’urine, les excréments de rongeurs notamment les rats de brousse du genre mastomys encore appelé « rat à mamelles multiples ». La transmission du virus se fait également à l’homme par contact direct avec le sang, l’urine, les excréments ou autres secrétions organiques d’une personne contaminée. De même, le virus peut se transmettre d’un matériel médical contaminé notamment les aiguilles ou tout autre objet pointu infecté. La transmission par voie sexuelle n’est pas exclue.

Un test dans un laboratoire spécialisé permet d’affirmer ou d’infirmer la maladie. Une fois diagnostiqué le traitement se fait à base d’un médicament antiviral : la ribavirine. Ce médicament serait actif dans le traitement  de la fièvre à virus de lassa par voie orale ou par voie intraveineuse. Lorsqu’il est administré à un stade précoce, dans les six jours suivant la survenue des premiers symptômes il diminue le taux de mortalité  chez les patients infectés.

 

Prévention

La prévention de la fièvre hémorragique à virus de lassa passe parla promotion d’une bonne hygiène communautaire. Au nombre des mesures efficaces figurent la conservation des céréales et des denrées alimentaires  contre les rongeurs qui pénètrent dans les habitations, le maintien de la propreté dans les maisons et alentours, l’élimination des ordures loin des habitations. Le Secrétaire général du ministère de la santé, Dr Christian Chaffa, dans une déclaration sur la fièvre lassa, conseillait de se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon, de bien protéger les aliments, d’éviter de manipuler et de manger des rats, d’éviter également tout contact avec une personne suspecte ou malade de la fièvre à virus de lassa, d’éviter tout contact avec les selles, l’urine, la salive, les vomissures et les objets contaminés, éviter tout contact avec le corps d’une personne morte de la maladie.

 Encadré

Quelques mesures prises pour la riposte

 Pour une riposte contre la fièvre hémorragique à virus de lassa, une unité d’isolement a été installée à l’hôpital de zone St Martin de Papanè, des stocks de médicaments Ribavirine sont prépositionnés à Cotonou  et dans la commune de Tchaourou, des équipements de protection individuelle (EPI) pour le personnel de santé, des thermomètres infrarouges, du matériel médical et de laboratoire, des produits de décontamination sont mis à disposition. A ces mesures s’ajoutent la formation du personnel de santé de l’hôpital de zone St Martin de Papanè, les agents de santé et ceux de la commune de Tchaouro sont également formés sur l’utilisation du matériel de protection et le protocole de traitement de la maladie ainsi que sur la recherche de cas contacts.

Par ailleurs, le renfort technique est assuré par une équipe de professionnels pluridisciplinaires, des séances de sensibilisation de la population et des autorités s’organisent et l’élaboration de stratégie pour assurer la participation des communautés dans l’identification de cas suspects est déjà faite.

Dossier

Cours de vacances : Quelle pertinence et quelles réformes ?

  Apres neuf mois de travail, les enseignants et le corps administratif  organisent des cours pendant le mois d’Août lorsque les apprenants sont en vacances. Ils sont dispensés dans les écoles...

LIRE LA SUITE

Investigation sur des sujets de santé dans le Septentrion : deux journalistes exposent leurs résultats

Le secteur de la santé est l’un des secteurs qui regorgent assez de problèmes. Ce constat a conduit deux journalistes de la presse écrite, en la personne de Vadim Quirin du journal « La Nouvell...

LIRE LA SUITE

Epidémie de grippe et de gastro : se laver les mains, un geste efficace sous

Pour éviter le risque de transmission des virus hivernaux, est-ce vraiment efficace de se laver les mains ? L'organisation mondiale de la santé le recommande, ainsi que les autorités sanitaires. Ma...

LIRE LA SUITE

Fin de la campagne Know it, Own it du Mouvement d’Action des Jeunes (MAJ) : les membres présentent leur bilan d’activité

Dans le souci de permettre aux jeunes l’accès à une éducation sexuelle intégrée de bonne qualité appuyé par des informations nécessaires à leur orientation vers des sources appropriées et ...

LIRE LA SUITE

Entretien avec Dr Akuavi KIKI AHOUANDJINOU sur le vieillissement actif et le vieillissement en bonne santé.

  « L’association des médecins retraités du Bénin vise à promouvoir le vieillissement actif et le vieillissement en bonne santé. »   La retraite est une étape de la vie active que bon...

LIRE LA SUITE

logo

Espace privé

Déjà abonné?



Abonnez-vous! Besoin d'aide?

Les plus lus

La dépigmentation : comment endiguer ce problème sociétal ?

La dépigmentation artificielle ou volontaire est un problè...

Lu 5622 fois, Ouvrir l'article

Libre circulation des biens et personnes dans l’espace Uemoa-Cedeao : un atout pour le développement socio-économique des Etats membres

Avec une population de plus 300 millions d’habitants, les ...

Lu 4390 fois, Ouvrir l'article

Distribution des produits de la Sobebra et du GAZ : le groupe Alechou se dote de 120 nouvelles camionnettes

Le groupe Aléchou renforce ses activités au bénin. Il vie...

Lu 4135 fois, Ouvrir l'article

Ministère de l’Economie Numérique et de la Communication : Mme Rafiatou Monrou prend les rênes et annonce ses priorités

 Mme Rafiatou Monrou, fraichement nommée à la tête du Mi...

Lu 3922 fois, Ouvrir l'article

Développement des chaines de valeur soja au Bénin : le projet ¨ProSeSS¨ officiellement lancé

La filière production et commercialisation du Soja connaît...

Lu 3856 fois, Ouvrir l'article

Pub 3

Compteur de visites

1881824

Visites sur le site

ligue1
Espace pub