Flash info :

# Invité

Entretien avec le Dr Sylvie De Chacus sur la formation en Pto :

Entretien avec le Dr Sylvie De Chacus sur la formation en Pto :

« La mission est grande et pour la réussir, nous tenons à ce que les étudiants soient bien formés »

Qui est le psychologue du travail et des organisations et où travaille-t-il ? Pour en savoir plus sur cette nouvelle formation professionnelle (Psychologue du travail et des organisations) ouvert à l’UAC, lundi 28 Décembre2015, votre journal s’est rapproché du Dr Sylvie de CHACUS, Docteur en psychologie, Enseignante-Chercheur à la Faculté des Lettres Arts et Sciences Humaines, Directrice du Laboratoire de Psychologie Appliquée et responsable de la filière Psychologie du Travail et des Organisations, elle parle ici de cette filière. Lisez plutôt !

Propos recueillis par Béatrice Koumènougbo

L’Autre Quotidien : Dr de Chacus, lorsqu’on parle de Psychologie du travail et des organisations de quoi s’agit-il ?

Dr de Chacus : Déjà, il faut parler de la  Psychologie qui est cette science qui étudie le comportement et les processus mentaux chez l’homme. Ensuite, s’intéresser à la Psychologie sociale qui est une branche de la Psychologie au dessus de la Psychologie du travail et des organisations (science de l’interaction entre l’homme et son environnement, j’entends bien son milieu de vie). Le champ disciplinaire qu’est la psychologie du travail et des organisations s’investit notamment en milieu professionnel. C’est grâce à ce champ disciplinaire que nous pouvons parler du bien-être de l’individu au travail. L’homme en milieu du travail n’est pas sans difficulté comme dans la vie sociale en général.

De la même manière que dans la vie  active ou en famille on peut faire appel à l’accompagnement d’un psychologue en vue de résoudre des problèmes, on a besoin de cette discipline en milieu du travail et des organisations. Le psychologue du travail et des organisations a une vocation grande et vaste. A cet effet, dans sa formation, il doit être doté de compétences nécessaires pour d’une part faire face à des difficultés de dysfonctionnements que peuvent rencontrer les employés sur leur lieu de travail. Mais sa mission n’est pas seulement dans la thérapie psychologique.

C’est aussi dans la prévention. Si il est un psychologue permanent dans une structure donnée, il a également le devoir dans son suivi quotidien des employés de voir venir des problèmes à travers des signaux observables, des signes alertes qui préviennent de ce qu’il y a dysfonctionnement et qu’il faut porter une attention particulière à un employé ou à un autre. Il a le devoir d’être à l’écoute de ce dernier pour l’aider. Aussi, il faut savoir que les difficultés que peuvent rencontrer un employé dans sa profession ne sont pas forcément d’ordre professionnelle. Elles peuvent émaner de la famille (de la sphère domestique) et le psychologue du travail doit pouvoir intervenir dès lors que les dysfonctionnements observés chez l’individu peuvent porter préjudice à la bonne marche de l’entreprise et agir sur les performances de l’entreprise. C’est pour cela qu’il doit être doté de bons outils avec différentes approches dans la pluridisciplinarité au sein de la Psychologie pour accompagner tout le personnel.

Le psychologue du travail intervient-il uniquement dans les entreprises ?

Ses compétences devront l’amener à intervenir partout où besoin se fera. Pour preuve, au cours de la cérémonie de lancement de la formation PTO, il y a eu la présence du maire de la commune d’Abomey-Calavi, le représentant du maire de la commune de Cotonou, le directeur de l’Institut national de géographie, des personnalités des banques, des dirigeants et chefs services de diverses structures étatiques dont, des représentants du CNHU, de l’hôpital des armées, pour ne citer que ceux-là. Ce qui témoigne bien de leur intérêt manifeste pour cette nouvelle formation, un nouveau défi de l’UAC. Le psychologue du travail et des organisations intervient partout où l’homme exerce un métier, un travail quel que soit sa nature. En dehors de ses interventions dans tous secteurs d’activités, il a l’obligation d’accompagner des personnes qui vivent des situations conflictuelles en milieu du travail, des personnes qui souffrent d’un traumatisme lié à une guerre, des incendies ou des morts foudroyantes qui peuvent atteindre une famille ou certains enfants, etc. Il a aussi pour vocation d’accompagner un juge, un magistrat, un procureur dans la gestion judiciaire. Donc la mission est grande et pour la réussir, nous tenons à ce que les étudiants soient bien formés.

C’est la raison pour laquelle, nous n’avons pas hésité  à solliciter l’appui des collègues d’ailleurs. D’ailleurs la formation s’inscrit dans le cadre de la coopération entre l’Université d’Abomey-Calavi et la Belgique à travers le programme P4 qui défini la filière psychologie du travail et des organisations comme une filière prioritaire qui va former des professionnels directement utilisables sur le marché de l’emploi. Nous avons l’appui des collègues d’autres universités à travers des partenariats interuniversitaires. A travers l’une des coopérations internationales que l’UAC a nouées avec d’autres pays dans le monde, nous avons celle avec  l’University of Social Welfare and Rehabilitation Sciences de Téhéran en Iran. Il y a aussi l’Université de Lille, de l’Institut Polytechnique de Bordeaux, de Montréal, d’autres de la Belgique, l’Université de Lomé, l’Université de Yaoundé 1, l’Université Omar Bongo de Libreville, L’Université de Tunis et bien d’autres encore.

Donc un certain nombre d’universités nous appuis grâce à leurs ressources humaines disponibles.  La chance que cette formation ait également, c’est qu’à travers l’appui institutionnel belge, nous sommes dotés et équipés en ouvrages modernes en Psychologie de façon générale et de manière plus spécifique en Psychologie du Travail et des Organisations. Et chose bien plus intéressante encore ; nous sommes entrain d’aboutir dans une négociation, à la mise en place d’une testothèque digne du nom et qui sera la toute première dans la sous-région ouest africaine. Le local, c’est-à-dire l’infrastructure d’accueil, relève bien sûr des attributs de l’UAC mais, les tests qui vont alimenter le laboratoire sont entrain d’être pris en charge par le programme.

Dites-nous un mot sur le Laboratoire de Psychologie Appliquée de l’UAC?

D’abord, il faut savoir que c’est une aberration de dire qu’une université forme dans une discipline comme la psychologie, comme plusieurs autres disciplines scientifiques, sans laboratoire. C’est pour pallier à ce manquement que nous avons pensé à un laboratoire de psychologie appliquée. Nous aurions pu penser à un laboratoire purement théorique en psychologie fondamentale. Mais nous avons voulu aller plus loin en incluant le fondamental en même temps. L’application nous intéresse d’autant plus que nous sommes un pays qui a énormément de retard par rapport à cette filière (gage de développement de toute nation) et nous n’avons plus de temps à perdre. Il fallait pour faire mieux connaître la filière par nos concitoyens et mieux accompagner les décideurs de notre pays, créer avec la volonté des autorités de notre université et notamment l’équipe décanale en place, un tel laboratoire qui viendra apporter des approches de solutions aux problèmes de divers ordres qui minent notre pays. Dans ce laboratoire nous avons mis en place plusieurs unités avec des axes pluridisciplinaires parce que la psychologie est une science transversale et donc qui collabore d’emblée avec toutes les autres disciplines. Vous verrez au sein de ce laboratoire des compétences de diverses origines scientifiques. Nous avons par exemple au sein de l’équipe de ce laboratoire, un professeur qui est l’un des plus grands spécialistes des proverbes et des contes de notre histoire et tout récemment lauréat d’un prix international en Allemagne.

D’aucun pourrait se demander ce que ce profil d’enseignant  a à faire au sein de ce laboratoire? Mais il a à faire énormément  de choses parce que lorsque vous voulez en venir à bout d’une difficulté ou une situation que rencontre un individu à qui on est entrain d’annoncer un décès foudroyant et  brutal par exemple,  c’est vrai qu’on peut solliciter l’accompagnement d’un psychologue mais le psychologue a aussi besoin selon le type de difficulté de solliciter d’autres appuis tels que celui d’un spécialiste des contes et proverbes qui saura le doter d’outils. Car l’Afrique est dotée de richesses ancestrales inestimables encore exploitables et le Bénin en particulier.

Nos ancêtres nous ont laissé des trésors que nous n’utilisons pas. A partir des contes et proverbes, on peut parvenir  avec des techniques psychologiques adéquates, à annoncer la nouvelle de décès tragique à cette personne pour qu’il n’y ait pas de grands traumatismes. Il y a également entre autres une unité psycholinguistique cognitive. Là on a besoin d’associer des compétences de linguistes aux compétences psychologiques. Ce n’est pas pour rien que ce laboratoire a en son sein des membres enseignants de qualité de toutes les entités de l’UAC, de la FAST, de l’EPAC, de la FSA, de la FSS, du CEFORP. Même si c’est la Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines, qui l’abrite. Ce laboratoire est celui de l’UAC  du fait de son caractère transversal.

 

Invité

70 ans de votre Hebdomadaire catholique « La Croix du BEnin » : le Directeur de publication Crépin Magloire Acapovi en parle

Dans cette interview exclusive sur les 70 ans du Journal « La Croix du Bénin » le Directeur de publication, le Père Crépin Magloire Acapovi, tout en exhortant les lecteurs et lectrices de même q...

LIRE LA SUITE

Etat des lieux du secteur minier au Bénin : rendre notre code minier national plus attractif pour les investisseurs

Du 19 au 20 janvier 2017, s’est tenu au Centre de Formation Professionnelle et de Perfectionnement de la Communauté Electrique du Bénin à Abomey-Calavi, un atelier sur la révision du code minier...

LIRE LA SUITE

Entretien exclusif avec Moise Katumbi

« J’ai un rêve : rendre au Congo son honneur perdu » La République démocratique du Congo n’est-il pas menacée de chaos enfermé dans un vaste territoire riche, mais pauvre et d’une ins...

LIRE LA SUITE

Lionel Zinsou a cœur ouvert sur RFI : « … A l’appel, je ne déroberai pas… »

L'INTERVIEW RFI EN INTÉGRALITÉ Il ne s'est pas beaucoup exprimé depuis sa défaite à la présidentielle du Bénin, en mars dernier, face à Patrice Talon. Aujourd'hui, Lionel Zinsou revient à so...

LIRE LA SUITE

Carte blanche à …. Emile Derlin Zinsou

 « A l’époque, un Français qui travaillait en Afrique –même s’il est le dernier des imbéciles - gagnait plus que le plus brillant des Africains de son service. C’est inacceptable ! »...

LIRE LA SUITE

logo

Espace privé

Déjà abonné?



Abonnez-vous! Besoin d'aide?

Les plus lus

La dépigmentation : comment endiguer ce problème sociétal ?

La dépigmentation artificielle ou volontaire est un problè...

Lu 5622 fois, Ouvrir l'article

Libre circulation des biens et personnes dans l’espace Uemoa-Cedeao : un atout pour le développement socio-économique des Etats membres

Avec une population de plus 300 millions d’habitants, les ...

Lu 4389 fois, Ouvrir l'article

Distribution des produits de la Sobebra et du GAZ : le groupe Alechou se dote de 120 nouvelles camionnettes

Le groupe Aléchou renforce ses activités au bénin. Il vie...

Lu 4135 fois, Ouvrir l'article

Ministère de l’Economie Numérique et de la Communication : Mme Rafiatou Monrou prend les rênes et annonce ses priorités

 Mme Rafiatou Monrou, fraichement nommée à la tête du Mi...

Lu 3922 fois, Ouvrir l'article

Développement des chaines de valeur soja au Bénin : le projet ¨ProSeSS¨ officiellement lancé

La filière production et commercialisation du Soja connaît...

Lu 3856 fois, Ouvrir l'article

Pub 3

Compteur de visites

1881769

Visites sur le site

ligue1
Espace pub