Flash info :

# Société

Profanation de tombes dans nos cimetières: nos morts sont-ils toujours dans leur tombe ?

Profanation de tombes dans nos cimetières: nos morts sont-ils toujours dans leur tombe ?

L’âme, l’étincelle, l’entité divine, le micro-Dieu que nous sommes est éternelle, immortelle et ne saurait être enfermé dans une quelconque tombe. Elle voyage dans les mondes invisibles à l’œil mortel, inférieurs ou supérieurs, selon son fardeau karmique et où le temps et l’espace n’existent pas. Les cimetières constituent donc une population silencieuse d’enveloppes charnelles que nous vivants avons côtoyées et aimées. Ces maisons dans lesquelles ils ont gagné le droit d’avoir une toute petite parcelle de terrain appelé «dernière demeure » devraient leur fournir une garantie suffisante de sécurité afin de les mettre à l’abri des intempéries et des pilleurs de tombes.

En août 2015, ma famille a opté pour l’enterrement de ma tante sous les restes de son mari décédés, 23 ans plus tôt, histoire de minimiser les frais : payer 200.000 FCFA pour la tombe recyclée au lieu de 500.000 FCFA pour une nouvelle tombe au cimetière PK14. Au moment du rituel exigé par le régisseur dudit cimetière, quelle ne fut pas le choc de constater que le cercueil était vide ; complètement vide, pas le moindre os humain.

Une autre surprise a été la passivité, la placidité du maitre des lieux comme si c’était normal que la dépouille ait disparu. Combien de tombes sont-ils ainsi dépouillés ? L’extrême fragilité dans la fabrication des 2m/20 de tombes classique  favorise cette abomination qui n’est malheureusement pas un fait isolé. Déjà nous enterrons au-dessus et non dans la terre et les tombes ne sont juste que quelques blocs de briques et une dalle si faible que le poids des personnes qui marchent là-dessus lors des enterrements suffit déjà à la fissurer.

Une fois, j’ai vu au cimetière PK14, la tombe d’un jeune homme de 24 ans enterré la même année, fissurée de part et d’autre et le cercueil ouvert laissant la dépouille à la merci des intempéries et à la vue de tous les regards. C’est bientôt la Toussaint et des centaines de proches iront confier à leurs défunts leurs joies, tourments et espoirs, à travers prières et cérémonies mais l’enveloppe terrestre, objet de toute notre attention est-elle toujours à sa place ?  Si oui, quelles parties et sont-elles toujours dans leur cercueil car le vol de cercueil est un autre rayon d’autres marchands de morts indélicats qui sévissent aussi dans nos cimetières.

Le culte que nous vouons à la mort au Bénin et notre esprit passif et fataliste ne contribuent en rien à éviter/réduire les erreurs médicales, l’incompétence notoire et la non-assistance à personnes en péril dans nos hôpitaux, ce qui engendre à chaque instant plus de morts et par ricochet la surenchère des prix des tombes qui n’arrête pas de flamber et les actes de profanation des morts se multiplient. Le cimetière PK14 fait environ 5ha et celui d’Akpakpa,  2 ha et demie. Ce dernier n’est gardé que par un seul gardien/régisseur en service de jour comme de nuit et au- tour de lui quelques démarcheurs de tombes et maçons.

Selon lui, «C’est Dieu qui garde les morts !». Pauvre Dieu ! Il a déjà fort à faire avec les vivants pour suppléer aux défaillances des personnes physiques ou morales chargées de veiller sur les dépouilles des hu- mains qu’il a déjà rappelés à lui. Et si nous enterrions réellement les morts au lieu de les déposer sur la terre à la portée de charlatans, sorciers, guérisseurs et autres in- délicats. Avouons que pour trois, quatre ou cinq cents milles francs, la mairie devrait tout de même pouvoir creuser un peu plus en profondeur, renforcer les tombes en fer et en graviers et introduire plus de rigueur dans la gestion des cimetières afin que les morts ne se retrouvent pas dans des mains indélicates pour assouvir des intérêts occultes malsains.

(Paula AGBEMAVO Collaboration)

 

Société

Secteur du transport aérien béninois: L’heure à la modernisation des infrastructures aéroportuaires

A la faveur de la commémoration le 07 décembre de la journée mondiale de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), il a été organisé hier à Majic Land à Cotonou, une journ...

LIRE LA SUITE

Dislocation de la cellule familiale : Andréa, Bella et les autres, la trentaine et pères de famille !

(Dans l’enfer des femmes abandonnées avec enfants) Bella 30ans, revendeuse à Dantokpa ; Andréa 32ans, technicienne en télécommunication ; Célia 35ans, coiffeuse ; Denise 38 ans, couturièr...

LIRE LA SUITE

Médias/Bénin : le « RJBCN » renouvelle son bureau

Depuis la semaine dernière, le Réseau des journalistes du Bénin sur les catastrophes naturelles a fait peau neuve. A la faveur d’une assemblée générale ordinaire tenue, vendredi dernier, à la...

LIRE LA SUITE

4è édition de la Quinzaine nationale de l’emploi : la problématique de l’accompagnement des startups au cœur de cette édition

Du 16 au 28 Novembre sur toute l’étendue du territoire se déroulera la Quinzaine nationale pour l’emploi organisée par l’Agence nationale pour l’emploi (Anpe). Creuset créé pour mobiliser...

LIRE LA SUITE

Protection des droits des travailleurs migrants : Un rapport d’étude pour un cadre juridique plus approprié

Le 11 novembre 2015 s’est ouvert à Cotonou, pour deux jours au Bénin Royal Hôtel, l’atelier de ‘’validation du rapport d’étude sur le cadre juridique béninois en matière de protection ...

LIRE LA SUITE

logo

Espace privé

Déjà abonné?



Abonnez-vous! Besoin d'aide?

Les plus lus

Distribution des produits de la Sobebra et du GAZ : le groupe Alechou se dote de 120 nouvelles camionnettes

Le groupe Aléchou renforce ses activités au bénin. Il vie...

Lu 3510 fois, Ouvrir l'article

La dépigmentation : comment endiguer ce problème sociétal ?

La dépigmentation artificielle ou volontaire est un problè...

Lu 3456 fois, Ouvrir l'article

Ministère de l’Economie Numérique et de la Communication : Mme Rafiatou Monrou prend les rênes et annonce ses priorités

 Mme Rafiatou Monrou, fraichement nommée à la tête du Mi...

Lu 3284 fois, Ouvrir l'article

Ouverture des dépôts de dossiers à la Dbsu: les responsables étudiants s’opposent aux autorités

Les étudiants du campus d’Abomey Calavi ont été renvoy...

Lu 3206 fois, Ouvrir l'article

«Le Parlement du Rire» à l’écran demain : CANAL+ vous fera rire avec les meilleurs humoristiques africains

Le groupe Canal + lance en exclusivité ce 30 Janvier 2016, ...

Lu 2990 fois, Ouvrir l'article

Pub 3

Compteur de visites

1457320

Visites sur le site

ligue1
Espace pub