Flash info :

# Invité

NOUVELLE LOGIQUE ELECTORALE » Le poids du facteur « Chance » dans la quête du pouvoir

Depuis quelques jours, les échanges sur la vie politique au Bénin s’animent sur la base des propositions offertes à la réflexion de ses compatriotes par le Professeur Albert TEVOEDJRE. Dans un texte largement diffusé et commenté : « Pour une nouvelle logique électorale au Bénin », l’ancien Médiateur de la République, après avoir salué le courage et les mérites de tous les candidats, les invite à se poser quelques questions pertinentes pour « voir clair en eux-mêmes » et poursuivre honorablement leur ascension sociale.

Publiant sa contribution à la date du 17 Octobre, Journée internationale de lutte contre la misère, l’auteur de La pauvreté, richesse des peuples, qui reçut en son temps à Paris « Le prix de la vie économique », insiste en premier lieu sur un point capital : « les réponses données ou proposées aux angoisses des citoyens face aux difficultés et aux malheurs quotidiens  qu’ils affrontent ». Comme deuxième élément de sa stratégie, Frère Melchior, qui fut le 23 Mai 2013 au Palais de l’UNES- CO,  avec Stéphane Hessel, Florence Arthaud et quelques autres -,  récipiendaire du « Passeport de citoyenneté universelle », ne craint pas de solliciter précisément « la générosité du pauvre », condition essentielle, selon lui, pour une véritable « multiplication des pains ».

Le laïc engagé (missionnaire de cœur SMA) propose enfin une dernière recette qui étonnera les partisans d’un certain conformisme de la pensée « politiquement correcte » mais qui est absolument déterminante. Il nous invite à réfléchir sur le facteur « CHANCE » ! Sans la maîtrise de ce facteur, nulle entreprise ne peut réellement prospérer. Or ceci appartient exclusive- ment à « l’UNIVERS INVISIBLE ». Le credo des chrétiens, celui du symbole de Nicée, s’exprime en proclamant la foi en « Dieu, le Père tout puissant, créateur du ciel et de la terre, de l’univers visible et invisible ». Musulmans, Juifs, adeptes des religions traditionnelles, l’immense humanité hormis une minorité de rationalistes sceptiques nihilistes partage cette foi. Le Bénin va beaucoup plus loin. C’est le seul pays au monde dont la Constitution adoptée par référendum populaire fait obligation au Président de la République élu de prêter serment « devant Dieu et les mânes de nos ancêtres » avant d’entrer en fonction.

Zélé néophyte récemment converti à une forme de fondamentalisme chrétien, le Président Mathieu Kérékou, nouvellement élu Président de la République en 1996 et prêtant serment devant la Cour Constitutionnelle, à l’occasion de son investiture, avait délibérément omis les quelques mots se référant aux mânes des ancêtres. Mal lui en prit. Il fut rappelé à l’ordre puis contraint de reprendre en bonne et due forme cet exercice en prononçant mot à mot le pan de phrase manquant « les mânes de nos ancêtres » à haute et intelligible voix, avant son entrée en fonction Voilà pourquoi le troisième volet de la stratégie proposée par le Professeur Albert TEVOEDJRE ne peut être pris à la légère.

« Il nous faut, écrit-il, canaliser cet empire des consciences en favorisant l’émergence d’une vraie croisade interconfessionnelle de groupes de prière, de jeûne et d’aumône pour arracher ensemble la grâce d’un gouvernement de salut public dirigé par un Président répondant aux nécessités du moment. Des leaders religieux et culturels de toutes obédiences, judicieusement choisis et organisés tiendront le pari de cette nécessaire « révolution ». En effet, « le candidat de la raison nationale » autour de qui se serait tissé le consensus, ne sera pas forcément celui qui aura le meilleur programme, le profil le plus convainquant avec le maximum d’expériences ou celui qui pourra engloutir une fortune dans sa campagne électorale. Ce candidat heureux est celui-là que divers concours de circonstances difficile- ment manipulables, outre ses compétences avérées, auront favorisé.

Et c’est à ce niveau que je voudrais appeler l’attention sur toute l’importance du facteur chance et sur la nécessité de ne négliger aucune arme à portée de main afin que ce facteur soit orienté vers le candidat qui sera le plus à même de proposer et d’appliquer les solutions concrètes et réalistes aux problèmes des Béninois. . C’est une question d’engagement personnel au niveau de tous ceux qui seront impliqués dans le processus de sélection. C’est pourquoi, il importe de se battre avec les armes, toutes les armes légitimes dont nous dispo- sons, celles aussi de nos convictions religieuses, de nos racines culturelles. Dans la quête du pouvoir, quel qu’il soit, le facteur chance devient dé- terminant et fait la différence.

On l’a et la partie est gagnée ou il fait défaut et la défaite est totale. S’il ne tenait qu’à ses origines africaines et surtout à la couleur de sa peau, Barack Obama n’aurait jamais remporté les primaires au sein des Démocrates, à plus forte raison gagner l’élection présidentielle à l’échelle fédérale, pour être pro- mu Président des Etats Unis.

Sa truculence, son programme de société, son charme personnel ainsi que les idéaux défendus n’auraient jamais suffi à eux seuls, face à tous les candidats de poids qu’il a dû affronter sur son chemin. Quelque chose d’autre qui transcende la volonté humaine a dû jouer à un moment donné pour le propulser là où il se trouve aujourd’hui. La même observation est valable pour l’élection de l’actuel Pape François que rien a priori ne prédestinait à cette fonction, mais que des circonstances fortuites ont dû particulière- ment favoriser face à l’assurance à peine voilée qu’affichaient déjà certains dignitaires de la curie romaine qui voyaient ce poste leur revenir de droit. Oui, le facteur chance est déterminant dans la quête de tout pouvoir.

 A défaut d’en maitriser le génie, on se doit, comme le propose notre frère Melchior, pour qui «la nation en prière (Ninive) force la miséricorde de Dieu », on se doit humblement d’implorer vigoureusement les forces positives de « l’univers invisible » afin que la balance se penche du côté de celui qui pourra servir véritablement l’intérêt bien compris de tout le Bénin., notre commune patrie

 

Par Eugene M. B. GNIMASSOU

Invité

70 ans de votre Hebdomadaire catholique « La Croix du BEnin » : le Directeur de publication Crépin Magloire Acapovi en parle

Dans cette interview exclusive sur les 70 ans du Journal « La Croix du Bénin » le Directeur de publication, le Père Crépin Magloire Acapovi, tout en exhortant les lecteurs et lectrices de même q...

LIRE LA SUITE

Etat des lieux du secteur minier au Bénin : rendre notre code minier national plus attractif pour les investisseurs

Du 19 au 20 janvier 2017, s’est tenu au Centre de Formation Professionnelle et de Perfectionnement de la Communauté Electrique du Bénin à Abomey-Calavi, un atelier sur la révision du code minier...

LIRE LA SUITE

Entretien exclusif avec Moise Katumbi

« J’ai un rêve : rendre au Congo son honneur perdu » La République démocratique du Congo n’est-il pas menacée de chaos enfermé dans un vaste territoire riche, mais pauvre et d’une ins...

LIRE LA SUITE

Lionel Zinsou a cœur ouvert sur RFI : « … A l’appel, je ne déroberai pas… »

L'INTERVIEW RFI EN INTÉGRALITÉ Il ne s'est pas beaucoup exprimé depuis sa défaite à la présidentielle du Bénin, en mars dernier, face à Patrice Talon. Aujourd'hui, Lionel Zinsou revient à so...

LIRE LA SUITE

Carte blanche à …. Emile Derlin Zinsou

 « A l’époque, un Français qui travaillait en Afrique –même s’il est le dernier des imbéciles - gagnait plus que le plus brillant des Africains de son service. C’est inacceptable ! »...

LIRE LA SUITE

logo

Espace privé

Déjà abonné?



Abonnez-vous! Besoin d'aide?

Les plus lus

Distribution des produits de la Sobebra et du GAZ : le groupe Alechou se dote de 120 nouvelles camionnettes

Le groupe Aléchou renforce ses activités au bénin. Il vie...

Lu 3515 fois, Ouvrir l'article

La dépigmentation : comment endiguer ce problème sociétal ?

La dépigmentation artificielle ou volontaire est un problè...

Lu 3474 fois, Ouvrir l'article

Ministère de l’Economie Numérique et de la Communication : Mme Rafiatou Monrou prend les rênes et annonce ses priorités

 Mme Rafiatou Monrou, fraichement nommée à la tête du Mi...

Lu 3288 fois, Ouvrir l'article

Ouverture des dépôts de dossiers à la Dbsu: les responsables étudiants s’opposent aux autorités

Les étudiants du campus d’Abomey Calavi ont été renvoy...

Lu 3209 fois, Ouvrir l'article

«Le Parlement du Rire» à l’écran demain : CANAL+ vous fera rire avec les meilleurs humoristiques africains

Le groupe Canal + lance en exclusivité ce 30 Janvier 2016, ...

Lu 2996 fois, Ouvrir l'article

Pub 3

Compteur de visites

1460807

Visites sur le site

ligue1
Espace pub