Flash info :

# A la une

Célébration de la journée internationale de travail au Port de Cotonou : les agents du Pac soucieux du mieux-être de leur entreprise

Célébration de la journée internationale de travail au Port de Cotonou :  les agents du Pac soucieux du mieux-être de leur entreprise

A l’initiative du Syndicat national des travailleurs du Port autonome de Cotonou (Syntrapac), les travailleurs du Pac (Port autonome de Cotonou) ont passé une bonne partie de la journée du 1er mai dans la réflexion et la festivité. Ils se sont retrouvés dans la cour intérieure de la direction générale pour échanger et faire le bilan de la gouvernance de leur maison commune. La rencontre a porté sur la thématique « Port autonome de Cotonou : les reformes, de la création à nos jours : perspectives ». Elle s’est déroulée en présente de la directrice générale et des membres de son cabinet. 

S. A.

Communication, présentation de doléances et du rapport de la retraite syndicale du 29 mars au 1er avril dernier et partage de repas ont été le menu de la journée. La communication a été donnée par Joseph Chaffa, ancien directeur général du Port autonome de Cotonou (Pac), sur le thème « Pac : les reformes depuis la création à nos et jours et perspectives ». Son intervention s’est focalisée sur 'l’évolution de la vie portuaire'. L’ancien directeur général a subdivisé en trois temps l’histoire du port. Le premier va de 1965, date de la création, à 1975. C’est une période d’accroissement remarquable du trafic avec l’arrivée de quelques privés. Des événements politiques tels que l’avènement de la révolution en 1972, ainsi si que la nationalisation totale des entreprises (en 1974) après la nationalisation partielle de 1969 ont dû influencer les activités du port. Entre 1975 et 1990, deuxième période, le port a aligné succès et beaucoup d’épreuves. Les conséquences de la nationalisation et du flux de trafic ont fait jour. C’était un « désordre effarant » malgré le renforcement des installations s’est rappelé Joseph Chaffa. La nationalisation a occasionné une forte élévation de l’effectif du personnel, obligeant le gouvernement à opérer un abattement sur les salaires. Au finish, le trafic s’est détourné vers les ports voisins notamment Lomé. Dernière phase, 1990 à nos jours : l’époque des dizaines de reformes. Dès 1990, le gouvernement a assoupli sa politique de nationalisation. En 1991, l’on a connu un dégraissement du personnel. Le communicateur est revenu sur les principales innovations et réformes entreprises ces dernières années. En termes de perspectives, il a évoqué le renforcement des installations. Et pour permettre au port de retrouver son prestige des premières années, il a exhorté la direction générale et les gouvernants à la vigilance pour que les « gros privés » qui ont investi l’espace portuaire ces dernières années n’écrasent pas les moins importants et n’installent leur hégémonie. Il a aussi plaidé pour une veille permanente face aux autres ports de la sous-région et une auto-évaluation constante.

 

Se donner la main pour bien avancer

Urbain Kanlinsou, secrétaire général du Syndicat des travailleurs du Pac (Syntrapac), a fait le point de la retraite syndicale organisée du 29 mars au 1er avril dernier à Porto-Novo, à ses collègues. Cette retraite a fait le diagnostic de chacune des préoccupations liées à la gestion de l’espace portuaire, y compris les reformes annoncées par l’administration Talon. Des recommandations sont été ensuite faites pour contribuer à l’amélioration de la situation. Aux sorties de cette retraite, un arrêt de travail de 24 h a été projeté si rien n’était fait dans les dix jours suivant ces réflexions. Mais la sollicitude de la direction générale a permis de ne pas en arriver là. Toutefois, Urbain Kanlinsou est revenu sur le retard dans la mise en œuvre de la convention collective et plaidé pour que la concertation précède systématiquement l’action. Par ailleurs, il a félicité la direction générale pour « les réformes courageuses qui ont permis de sécuriser les ressources de l’entreprise ». Puis, il a réitéré le soutien des partenaires sociaux dans la poursuite de  la lutte contre les actes de malversation. A cet effet, Amélie Huguette Amoussou Kpéto, directrice générale par intérim du Pac a noté que les actions de renforcement du système de contrôle à tous les niveaux a induit l’augmentation du chiffre d’affaires de 17% en dépit de la baisse du trafic de 7%. En outre, des actions coercitives ont favorisé la maîtrise des charges et l’accroissement du taux de recouvrement des créances qui est passé de 65% à 96%  en moins d’un mois, etc. Tout cela à valu deux distinctions internationales récompensant la sûreté et le management du port.

Huguette Amoussou Kpéto a fait observer que les valeurs qui ont longtemps caractérisé le Pac sont en train de s’effriter. Pour elle, il convient de vite s’y pencher pour de meilleures performances. Pour sa part, Boni Akobi, directeur des ressources humaines du Pac, a exhorté ses collègues à œuvrer en toute solidarité et à faire preuve de conscience professionnelle pour l’intérêt de tous. Apportant des réponses à quelques inquiétudes soulevées, la directrice générale a situé le niveau d’évolution des travaux du quai sud. Ensuite, elle a promis que les arriérés de salaires relatifs au retard accusé dans la mise en œuvre de la convention collective seront payés.

 

 

A la une

Gestion des carrières des agents de l’Etat : Adidjatou Mathys poursuit la modernisation de la fonction publique

(Les actes administratifs désormais dématérialisés) A l’instar de nombre de secteurs de l’administration publique au Bénin, la gestion des carrières des agents de l’Etat se modernise dés...

LIRE LA SUITE

POLÉMIQUE SUR L’AFFAIRE BBCOM : les faits qui accablent son promoteur

 Depuis la révocation de la licence accordée à BBCom, le principal pro­moteur de cette structure, Issa Saliffou et ses alliés ont choisi l’in­toxication pour distraire l’opinion publique su...

LIRE LA SUITE

Examen national de Licence : tout est fin près pour lundi 28 août prochain

. 2331 candidats composeront  dans 8 centres sur le territoire national Malgré les contestations,  à l’annonce  par le gouvernement du nouveau départ,  d’organiser désormais, pour une pé...

LIRE LA SUITE

Pèlerinage marial de Dassa éd 2017 : Patrice Talon décerne un satisfecit aux forces de sécurité publique

Le pèlerinage marial de Dassa éd 2017 aura été un succès à tous les points de vue.L’encadrement sécuritaire, en ces moments de toutes les menaces et les risques habituels de cette grande mess...

LIRE LA SUITE

Coalition politique ¨Bénin en route¨ : un soutien politique pour Patrice Talon

Composée de mouvements de jeunes et d’associations, la coalition politique dénommée ¨Bénin en marche¨ a vu le jour ce weekend. C’était samedi dernier au palais des congrès de Cotonou à la...

LIRE LA SUITE

logo

Espace privé

Déjà abonné?



Abonnez-vous! Besoin d'aide?

Les plus lus

Distribution des produits de la Sobebra et du GAZ : le groupe Alechou se dote de 120 nouvelles camionnettes

Le groupe Aléchou renforce ses activités au bénin. Il vie...

Lu 3511 fois, Ouvrir l'article

La dépigmentation : comment endiguer ce problème sociétal ?

La dépigmentation artificielle ou volontaire est un problè...

Lu 3466 fois, Ouvrir l'article

Ministère de l’Economie Numérique et de la Communication : Mme Rafiatou Monrou prend les rênes et annonce ses priorités

 Mme Rafiatou Monrou, fraichement nommée à la tête du Mi...

Lu 3285 fois, Ouvrir l'article

Ouverture des dépôts de dossiers à la Dbsu: les responsables étudiants s’opposent aux autorités

Les étudiants du campus d’Abomey Calavi ont été renvoy...

Lu 3206 fois, Ouvrir l'article

«Le Parlement du Rire» à l’écran demain : CANAL+ vous fera rire avec les meilleurs humoristiques africains

Le groupe Canal + lance en exclusivité ce 30 Janvier 2016, ...

Lu 2992 fois, Ouvrir l'article

Pub 3

Compteur de visites

1458247

Visites sur le site

ligue1
Espace pub