Flash info :

# A la une

Rencontre internationale sur le dialogue interreligieux : le modèle béninois fait école auprès des Suisses

Rencontre internationale sur le dialogue interreligieux : le modèle béninois fait école auprès des Suisses

 

Du 04 au 09 février 2017, le Bénin accueille une Rencontre Internationale du Dialogue Interreligieux sur le thème :'Le vivre ensemble entre adhérents de différentes communautés religieuses au Bénin et en Suisse: défis, risques et chance'. Une initiative de la Fondation Espace Afrique (FEA) fondée par M. Samuel Dossou-Aworêt, opérateur économique béninois, la Conférence des Evêques Suisses (CES), la Conférence Episcopale du Bénin (CEB) et la Nonciature. 

Mieux appréhender et faire appréhender la situation culturelle, politique et religieuse, ainsi que la cohabitation entre Musulmans, Chrétiens et autres croyances dans un pays de l’Afrique Subsaharienne, pour en tirer les leçons pour les différentes communautés vivant en Suisse, tel est l'objectif principal de la Rencontre Internationale du Dialogue Interreligieux au Bénin. Initiée sur la demande de la Conférence des Evêques Suisses, elle est en passe d'être concrétisée par la Fondation Espace Afrique (FEA).

                                                                 Mouf Junior

Pendant une semaine, acteurs de la société civile, politique, de toutes obédiences religieuses, chercheurs et universitaires procèderont à une étude approfondie du modèle de dialogue interreligieux béninois ; réaliser une comparaison entre deux modèles de société (celui de la Suisse et celui du Bénin) et procéder à un échange d’expériences entre ces deux modèles. En effet, il est établi que la légitimité des religions est reconnue à travers le monde en raison des valeurs qu’elles véhiculent dans la société. La diversité religieuse apparaît alors comme une caractéristique de nos sociétés  et le  pluralisme de croyances devrait être une richesse pour l’homme. Constituant une grande opportunité pour une meilleure compréhension interculturelle, la diversité religieuse n’est  pas sans engendrer des inquiétudes depuis les origines jusqu’à nos jours.

En effet, dans le monde contemporain, ce pluralisme des croyances est à la source de nombreux conflits interreligieux qui conduisent  à des  rivalités interpersonnelles et intercommunautaires.

Un simple regard suffit pour remarquer ce qui se passe dans différents pays. Sous le prétexte d’agir au nom de Dieu naissent des antagonismes violents entre les religions, des attentats, des persécutions d’un groupe de croyants par un autre, des lois oppressives fondées sur l’intolérance religieuse, etc. Ainsi, et au nom de la foi assiste-t-on dans différentes régions de la planète à des affrontements entre différents groupes religieux, se soldant par de nombreuses pertes en vies humaines et d’énormes dégâts matériels. Ailleurs, c’est à la profanation des tombes qu’on assiste ou à des incendies criminels des mosquées ou des églises.

Cependant, les facteurs qui minent les religions semblent ne pas être liés à la religion elle-même.  Les causes de ces conflits sont multiples. Entre autres, nous pouvons citer la mauvaise compréhension des dogmes,  la politisation, la manipulation ou la mauvaise compréhension du sacré, l’amalgame entre références religieuses et idéologies politiques, l’instrumentalisation de la religion, etc.

Mais quelles que soient les causes, les différents conflits ont de graves répercussions sur l’humanité toute entière. Les conséquences de ces conflits sont multiples et souvent affreuses. L’une des solutions demeure le dialogue interreligieux pour faciliter une meilleure coexistence pacifique entre les hommes de différentes croyances et dans l’intérêt de la paix dans le monde. Le dialogue interreligieux est plus qu’une nécessité dans ce monde où les hommes sont appelés à vivre plus que jamais dans une seule communauté.

Bien entendu, il n’est pas dit que le monde est confronté à un déchirement interreligieux total où n’existent plus que des ilots épars et rares de paix et de collaboration pacifique. Dans la plupart des Etats, les communautés de concert font face aux tentatives de fragmentation sociale que peuvent provoquer les attentats terroristes à connotation religieuse, ainsi qu’aux propos malveillants de certains responsables politiques ou religieux à l’endroit d’autres communautés.  Par ailleurs les communautés nationales et internationales doivent aussi se protéger contre la radicalisation religieuse de certains individus. Les rapports entre les hommes et entre certains  Etats se ressentent de plus en plus de ces clivages, avec comme conséquences, le repli identitaire et la segmentation religieuse.

C’est dans ce contexte que ce projet de dialogue interreligieux au Bénin est né d’une collaboration entre la Conférence des Evêques Suisses (CES) et la Fondation Espace Afrique (FEA). S’inscrivant dans la perspective du Concile Vatican II qui affirme dans le préambule de Nostra AEtate : «  A notre époque où le genre humain devient de jour en jour plus étroitement uni et où les relations entre les divers peuples augmentent, l'Eglise examine, plus attentivement, quelles sont ses relations avec les religions non chrétiennes. Dans sa tâche de promouvoir l'unité et la charité entre les hommes, et même entre les peuples, elle examine ici d'abord ce que les hommes ont en commun et qui les pousse à vivre ensemble leur destinée », Samuel DOSSOU-AWORET a été interpelé, lors de la visite du Pape Benoît XVI au Bénin en novembre 2011, par la ferveur religieuse des Béninois de toutes confessions autour de cet événement.

Cet illustre compatriote est convaincu du fait qu’au Bénin les religions coexistent pacifiquement et contribuent à asseoir le vivre ensemble. Ce vivre ensemble se matérialise par les mariages entre les ethnies qui constituent l’un des ferments à la pacification des relations interreligieuses au Bénin.  Cette paix relative semble aussi menacée par la montée de l’extrémisme religieux et les menaces contre la sécurité en Afrique de l’Ouest. Il convient donc de maintenir ce climat de pacification des relations interculturelles et interreligieuses entre les Béninois. L’une des réponses  pour M. Samuel DOSSOU-AWORET est de dynamiser la  réflexion sur la thématique de la cohabitation pacifique et fructueuse entre les différentes religions non chrétiennes du Bénin et l’Eglise Catholique. Les travaux se tiendront à la Fondation Espace Afrique CIEVRA à Glo-Djigbé. D'autres activités sont prévues pour se teniràCotonou, Ouidah, Porto-Novo, Abomey, Parakou et Natitingou.

 

 

 

 

 

 

 

 

A la une

Gestion des carrières des agents de l’Etat : Adidjatou Mathys poursuit la modernisation de la fonction publique

(Les actes administratifs désormais dématérialisés) A l’instar de nombre de secteurs de l’administration publique au Bénin, la gestion des carrières des agents de l’Etat se modernise dés...

LIRE LA SUITE

POLÉMIQUE SUR L’AFFAIRE BBCOM : les faits qui accablent son promoteur

 Depuis la révocation de la licence accordée à BBCom, le principal pro­moteur de cette structure, Issa Saliffou et ses alliés ont choisi l’in­toxication pour distraire l’opinion publique su...

LIRE LA SUITE

Examen national de Licence : tout est fin près pour lundi 28 août prochain

. 2331 candidats composeront  dans 8 centres sur le territoire national Malgré les contestations,  à l’annonce  par le gouvernement du nouveau départ,  d’organiser désormais, pour une pé...

LIRE LA SUITE

Pèlerinage marial de Dassa éd 2017 : Patrice Talon décerne un satisfecit aux forces de sécurité publique

Le pèlerinage marial de Dassa éd 2017 aura été un succès à tous les points de vue.L’encadrement sécuritaire, en ces moments de toutes les menaces et les risques habituels de cette grande mess...

LIRE LA SUITE

Coalition politique ¨Bénin en route¨ : un soutien politique pour Patrice Talon

Composée de mouvements de jeunes et d’associations, la coalition politique dénommée ¨Bénin en marche¨ a vu le jour ce weekend. C’était samedi dernier au palais des congrès de Cotonou à la...

LIRE LA SUITE

logo

Espace privé

Déjà abonné?



Abonnez-vous! Besoin d'aide?

Les plus lus

La dépigmentation : comment endiguer ce problème sociétal ?

La dépigmentation artificielle ou volontaire est un problè...

Lu 5288 fois, Ouvrir l'article

Distribution des produits de la Sobebra et du GAZ : le groupe Alechou se dote de 120 nouvelles camionnettes

Le groupe Aléchou renforce ses activités au bénin. Il vie...

Lu 3968 fois, Ouvrir l'article

Libre circulation des biens et personnes dans l’espace Uemoa-Cedeao : un atout pour le développement socio-économique des Etats membres

Avec une population de plus 300 millions d’habitants, les ...

Lu 3807 fois, Ouvrir l'article

Ministère de l’Economie Numérique et de la Communication : Mme Rafiatou Monrou prend les rênes et annonce ses priorités

 Mme Rafiatou Monrou, fraichement nommée à la tête du Mi...

Lu 3779 fois, Ouvrir l'article

Ouverture des dépôts de dossiers à la Dbsu: les responsables étudiants s’opposent aux autorités

Les étudiants du campus d’Abomey Calavi ont été renvoy...

Lu 3591 fois, Ouvrir l'article

Pub 3

Compteur de visites

1769183

Visites sur le site

ligue1
Espace pub