Flash info :

# Dossier

Lutte contre l’immigration clandestine : l’Europe devra appuyer l’Afrique contre les réseaux de passeurs et rabatteurs

Lutte contre l’immigration clandestine : l’Europe devra appuyer l’Afrique contre les réseaux de passeurs et rabatteurs

Les différentes politiques de lutte contre la migration clandestine de l’Afrique en direction de l’Europe n’auront pas les résultats escomptés tant qu’elles ne prendront pas aussi pour cible les réseaux de passeurs…Qui sont-ils ? 

Noël Kpatindé

 Ils s’en étaient allés faire fortune en Europe. Alléchés par les propos des rabatteurs qui leur font entrevoir l’Europe comme le continent sur lequel ils auront du travail et pourront s’enrichir en moins de temps qu’ils ne pourront jamais se l’imaginer ;  ils ont laissé derrière eux famille, amis, villages pour se lancer à la conquête de l’Eldorado. A ces rabatteurs, ils ont confié leurs épargnes, avant d’embarquer. Au terme d’un périple long cauchemardesque dans le Sahara, ils se sont retrouvés prisonniers des autorités libyennes qui les ont confiés à la représentation locale de l’Organisation Internationale pour les migrations (OIM) auprès de laquelle ils ont sollicité leur rapatriement au pays.

 A leur arrivée à destination, jeudi 14 juillet dernier, et devant les caméras de chaînes de télévision, les visages hagards,  ils ont raconté leur l’indicible aventure. Ils ont, tout au moins, sous le choc, ont promis ne plus jamais se laisser tenter par l’aventure déconseillant vivement  la destination Libye aux candidats à l'immigration clandestine.

Ils étaient cent soixante-douze (172) Guinéens à revenir ainsi dans leur pays. Suivant leurs témoignages, environ deux milles autres de leurs compatriotes croupissent encore dans les geôles libyennes aux côtés de ressortissants nigérians, camerounais, maliens, soudanais, béninois… tous candidats à la migration clandestine en Europe, et abandonnés par ceux qu’ils avaient payés au prix fort pour leur faire passer la Méditerranée : les passeurs de clandestins.

 Passeurs d’hier et d’aujourd’hui 

Global Initiative Against Transnational Crime, une ONG basée à Genève, relève que : « Les passeurs étaient traditionnellement des locaux avec certaines compétences ou certains contacts qui agissaient seuls (...) mais récemment on a constaté que ces activités sont devenues plus sophistiquées et sont de plus en plus le fait de réseaux professionnels »

Dans son rapport 2014 sur la « traite des personnes », l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) assure que « les flux transfrontières sont la plupart du temps liés à la criminalité organisée. Lorsqu'ils deviennent complexes, les flux peuvent être plus facilement soutenus par de grands groupes criminels bien organisés » avec des ramifications dans plusieurs pays.

 Professionnalisation des passeurs

De fait, avec un chiffre d’affaires annuel estimé en 2014 par l’ONUDC autour de sept milliards de dollars, le « marché » du passage de clandestins a suscité des vocations, aiguisé plusieurs appétits avec des « offres de services » innovants.Ainsi, avec le racolage, jusque dans leurs villages, de potentiels candidats au départ pour l’Europe par des rabatteurs avisés, les réseaux sociaux sont devenus le nouveau terrain de démarchage des passeurs.Ces trafiquants n’hésitent plus à poster des annonces sur Facebook, avec leurs coordonnées, promettant qu’avec eux la traversée vers l’Europe se fera dans la sécurité et le confort...

« Jusqu'en 2013, les migrants nous disaient qu'ils faisaient leur voyage par étapes, et qu'à chaque étape ils changeaient de passeurs et payaient un nouveau prix. Depuis 2014, nous voyons de plus en plus des migrants payer pour la totalité du voyage, depuis chez eux jusqu'à destination. (…). Cela prouve que des réseaux existent qui gèrent toute la filière, ou au moins qu'il y a un fort degré de coopération entre différents réseaux », explique au journal Ouest France Arezo Malakooti, de l'agence de conseil Altai qui travaille notamment pour l'Office international des migrations (OIM).

Si, à la date de 20 avril 2015, un total de 1002 passeurs clandestins ont été arrêtés, rien qu’en Italie, et des réseaux démantelés en Allemagne, les ramifications africaines de ces réseaux ne semblent guère inquiéter. 

Corruption ou laxisme au sein des administrations publiques, manque de moyens au sein des polices locales ou inexistence d’arsenal juridique aidant, ces rabatteurs travaillent à entretenir au niveau des jeunes africains les conditions psychologiques et morales pouvant les inciter à entreprendre le départ pour l’Europe, nourrissant ainsi la forte demande des départs clandestins. Puis en Afrique, les réseaux d’arnaques, d’escroqueries étant, sous moins de pression qu’en Europe, le rabattage, par le bouche à oreille, faisant miroiter des fortunes diverses, les racoleurs des villages jusqu’aux villes n’ont que peu de peine pour prendre dans leur filet, des jeunes filles ou garçons à la recherche d’une terre de survie ou de fortune en Europe, en Amérique et en Asie. Ils y sacrifient toute une existence de travail pour rassembler l’argent du passage vers un avenir incertain. Au bout du compte, le drame, dans l’insouciance totale des dirigeants africains. Tant que rien ne se fera contre ces rabatteurs, leurs réseaux et leurs complicités administratives aussi,  les milliers de jeunes clandestins africains continueront de prendre d’assaut l’Europe et au pire achever leur parcours, noyés en méditerranée.

 

Dossier

Cours de vacances : Quelle pertinence et quelles réformes ?

  Apres neuf mois de travail, les enseignants et le corps administratif  organisent des cours pendant le mois d’Août lorsque les apprenants sont en vacances. Ils sont dispensés dans les écoles...

LIRE LA SUITE

Investigation sur des sujets de santé dans le Septentrion : deux journalistes exposent leurs résultats

Le secteur de la santé est l’un des secteurs qui regorgent assez de problèmes. Ce constat a conduit deux journalistes de la presse écrite, en la personne de Vadim Quirin du journal « La Nouvell...

LIRE LA SUITE

Epidémie de grippe et de gastro : se laver les mains, un geste efficace sous

Pour éviter le risque de transmission des virus hivernaux, est-ce vraiment efficace de se laver les mains ? L'organisation mondiale de la santé le recommande, ainsi que les autorités sanitaires. Ma...

LIRE LA SUITE

Fin de la campagne Know it, Own it du Mouvement d’Action des Jeunes (MAJ) : les membres présentent leur bilan d’activité

Dans le souci de permettre aux jeunes l’accès à une éducation sexuelle intégrée de bonne qualité appuyé par des informations nécessaires à leur orientation vers des sources appropriées et ...

LIRE LA SUITE

Entretien avec Dr Akuavi KIKI AHOUANDJINOU sur le vieillissement actif et le vieillissement en bonne santé.

  « L’association des médecins retraités du Bénin vise à promouvoir le vieillissement actif et le vieillissement en bonne santé. »   La retraite est une étape de la vie active que bon...

LIRE LA SUITE

logo

Espace privé

Déjà abonné?



Abonnez-vous! Besoin d'aide?

Les plus lus

La dépigmentation : comment endiguer ce problème sociétal ?

La dépigmentation artificielle ou volontaire est un problè...

Lu 5622 fois, Ouvrir l'article

Libre circulation des biens et personnes dans l’espace Uemoa-Cedeao : un atout pour le développement socio-économique des Etats membres

Avec une population de plus 300 millions d’habitants, les ...

Lu 4390 fois, Ouvrir l'article

Distribution des produits de la Sobebra et du GAZ : le groupe Alechou se dote de 120 nouvelles camionnettes

Le groupe Aléchou renforce ses activités au bénin. Il vie...

Lu 4135 fois, Ouvrir l'article

Ministère de l’Economie Numérique et de la Communication : Mme Rafiatou Monrou prend les rênes et annonce ses priorités

 Mme Rafiatou Monrou, fraichement nommée à la tête du Mi...

Lu 3922 fois, Ouvrir l'article

Développement des chaines de valeur soja au Bénin : le projet ¨ProSeSS¨ officiellement lancé

La filière production et commercialisation du Soja connaît...

Lu 3856 fois, Ouvrir l'article

Pub 3

Compteur de visites

1881867

Visites sur le site

ligue1
Espace pub