Flash info :

# Dossier

Criminalité faunique : les devises du trafic alimentent les réseaux terroristes, selon les activistes

Criminalité faunique : les devises du trafic alimentent les réseaux terroristes, selon les activistes

 

Lutte contre la criminalité faunique : pourquoi ce combat ? C’est le thème de la deuxième causerie de « Café Média Plus » qui a réuni les panelistes de « Nature Tropicale Ong » et des journalistes, vendredi dernier. Les activistes ont établi un lien ‘’vital’’ entre l’environnement et la vie humaine. Les ressources du trafic servent d’autres réseaux terroristes, apprend-on.

                                                       M S

 

Les parcs W et de la Pendjari (Nord du Bénin) renferment des merveilles de la vie sauvage. Quatre des espèces en voie de disparition se trouvent dans ces parcs. Cette vie sauvage est présentée dans sa richesse par une vidéo diffusée sur place. Une image retient l’attention. Le corps d’un éléphant débarrassé de ses ivoires. ‘’A chaque quinze minutes, un éléphant est tué dans le monde’’ a expliqué Benjamin Dagbéto un des panelistes qui s’est demandé si nous allons rester inactif face à ce constat. Les mentalités doivent changer car l’environnement est notre bien commun, a-t-il ajouté avant de préciser que le Bénin n’a pas un problème de règlementation. Constitution, loi cadre sur l’environnement, loi 2002-16 portant  régime de la faune, de la flore et la loi portant régime des forets sont les textes cités à titre de règlementation en la matière. Une peine très forte est même prévue en matière de répression. Selon lui, il se pose  problème un défi d’application des textes. Selon le panéliste, Homéfa Dovi, il va falloir passer au stade de sensibilisation ‘’dissuasive’’.

La loi a distingué trois niveaux de protection des espèces aux dires des panélistes. Il s’agit des espèces menacées, intégralement protégées (éléphant, panthère, tortue), les espèces partiellement protégées et les espèces non protégées (le gibier servant d’alimentation à la population). A en croire les activistes, les devises provenant de la commercialisation des ressources de la faune et de la flore alimentent les réseaux terroristes. Aussi, les grands trafiquants de drogue investissent-ils dans le trafic des espèces. Le but poursuivi par la répression, ont-ils fait savoir, est de décourager le trafic des espèces fauniques. C’est à ce titre que la vidéo diffusée a laissé voir la destruction par le feu d’une centaine d’ivoires au Kenya et l’arrestation de braconniers au Bénin. ‘’ L’ivoire n’est jolie à voir que si elle est portée par l’éléphant’’ ont-ils commenté. La destruction n’est pas la seule issue donnée en cas de saisie des ressources de la faune, ont martelé les activistes avant d’ajouter que les espèces peuvent être libérées dans la nature en cas de vie (cas des tortues marines) ou sont données (cas de viande) à des institutions publiques (maisons d’arrêt, formations sanitaires, orphelinats) après avis d’un vétérinaire. De la protection des espèces dépend la qualité de l’environnement à laisser en héritage aux générations futures, ont conclu les activistes de l’Organisation Non Gouvernementale Nature Tropicale.

 

Dossier

Cours de vacances : Quelle pertinence et quelles réformes ?

  Apres neuf mois de travail, les enseignants et le corps administratif  organisent des cours pendant le mois d’Août lorsque les apprenants sont en vacances. Ils sont dispensés dans les écoles...

LIRE LA SUITE

Investigation sur des sujets de santé dans le Septentrion : deux journalistes exposent leurs résultats

Le secteur de la santé est l’un des secteurs qui regorgent assez de problèmes. Ce constat a conduit deux journalistes de la presse écrite, en la personne de Vadim Quirin du journal « La Nouvell...

LIRE LA SUITE

Epidémie de grippe et de gastro : se laver les mains, un geste efficace sous

Pour éviter le risque de transmission des virus hivernaux, est-ce vraiment efficace de se laver les mains ? L'organisation mondiale de la santé le recommande, ainsi que les autorités sanitaires. Ma...

LIRE LA SUITE

Fin de la campagne Know it, Own it du Mouvement d’Action des Jeunes (MAJ) : les membres présentent leur bilan d’activité

Dans le souci de permettre aux jeunes l’accès à une éducation sexuelle intégrée de bonne qualité appuyé par des informations nécessaires à leur orientation vers des sources appropriées et ...

LIRE LA SUITE

Entretien avec Dr Akuavi KIKI AHOUANDJINOU sur le vieillissement actif et le vieillissement en bonne santé.

  « L’association des médecins retraités du Bénin vise à promouvoir le vieillissement actif et le vieillissement en bonne santé. »   La retraite est une étape de la vie active que bon...

LIRE LA SUITE

logo

Espace privé

Déjà abonné?



Abonnez-vous! Besoin d'aide?

Les plus lus

La dépigmentation : comment endiguer ce problème sociétal ?

La dépigmentation artificielle ou volontaire est un problè...

Lu 5622 fois, Ouvrir l'article

Libre circulation des biens et personnes dans l’espace Uemoa-Cedeao : un atout pour le développement socio-économique des Etats membres

Avec une population de plus 300 millions d’habitants, les ...

Lu 4390 fois, Ouvrir l'article

Distribution des produits de la Sobebra et du GAZ : le groupe Alechou se dote de 120 nouvelles camionnettes

Le groupe Aléchou renforce ses activités au bénin. Il vie...

Lu 4135 fois, Ouvrir l'article

Ministère de l’Economie Numérique et de la Communication : Mme Rafiatou Monrou prend les rênes et annonce ses priorités

 Mme Rafiatou Monrou, fraichement nommée à la tête du Mi...

Lu 3922 fois, Ouvrir l'article

Développement des chaines de valeur soja au Bénin : le projet ¨ProSeSS¨ officiellement lancé

La filière production et commercialisation du Soja connaît...

Lu 3856 fois, Ouvrir l'article

Pub 3

Compteur de visites

1881827

Visites sur le site

ligue1
Espace pub