Flash info :

# Culture

Première édition du «Vodoo land music festival» : les rythmes traditionnels du Bénin bientôt sous la lumière des projecteurs

«Vodoo land music festival», c’est le nom d’un tout nouveau festival qui se déroulera à Cotonou dans le courant du mois d’Aout 2016. Initié par le conseil national de Musique du Bénin, présidé par, Prospère Gogoyi Akouegnon, l’annonce de cet événement a été faite aux promoteurs et acteurs de la musique traditionnelle du Bénin,  jeudi dernie dans les locaux de la structure Guru Records à Cotonou.

Franck Raoul PEDRO

Le «Vodoo land music festival» est un festival bien particulie qui s’apparente à une plateforme officielle de la musique traditionnelle au Bénin. Pensé et conçu par le promoteur culturel, Prospère Gogoyi Akouegnon, ce festival est annoncé au mois d’Août, mais déjà les inscriptions des groupes traditionnels désireux de prendre part à la manifestation sont ouvertes dans toutes les localités du Bénin jusqu’au 12 juillet prochain.

Pour le promoteur, Prospère Gogoyi Akouegnon, «Vodoo land music festival» est une initiative qui valorise la musique traditionnelle du Bénin et se propose de mettre en exergue les rythmes ancestraux du pays, véritables instruments de communication orale.

«De nos jours, les rythmes traditionnels sont délaissés au profit de ceux dits modernes et souvent inspirés des cultures étrangères. Les artistes ou professionnels des musiques traditionnelles sont donc laissés pour compte et ne disposent pas de grandes ouvertures, ni d’opportunités de s’ouvrir au monde. Ils sont mis en quarantaine et n’ont de succès que dans une partie de leurs localités. Je crois que c’est une injustice qui ne devrait pas durer longtemps.» s’insurge Prospère Gogoyi Akouegnon.

C’est donc pour pallier cet état de chose que le président du conseil de la musique béninoise, avec la bénédiction du conseil de la musique africaine et bien d’autres structures, tels Feux de Brazza et Fespam, se propose de réunir les acteurs des musiques traditionnelles du Bénin autour de ce creuset de promotion et de réflexion. L’objectif est de contribuer à la pérennisation des rythmes traditionnels et leur promotion à travers le monde, en leur assurant davantage  de présence aux événements d’envergure.

Né, entre autres, d’une frustration, le «Vodoo land music festival» se veut être un plaidoyer pour l’épanouissement des rythmes endogènes, vecteurs d’une tradition appelée à s’étendre sur des générations, mais malheureusement mis en mal par des pratiques et des options peu orthodoxes des jeunes générations de chanteurs béninois et africains.

Très ambitieux comme programme, le «Vodoo land music festival» vise les communautés locales du Bénin. « L’enjeu est de parvenir à insuffler aux communautés locales le goût pour les  rythmes typiques de leur milieu. Nous ambitionnons d’accroître la consommation de la musique traditionnelle dans les différentes localités de notre pays. Ce nouvel élan dans la consommation pourrait embraser tout le Bénin et projeter la musique traditionnelle dans le palmarès des musiques les plus adulées du public.» a assuré le promoteur du Festival.

Pour y parvenir, Prospère Akouegnon lance un appel aux administrations locales afin de les exhorter à adhérer et adopter l’initiative afin de permettre son épanouissement.

«Pour cette première édition, nous sommes en pourparlers avec la mairie de Cotonou qui devra mettre à notre disposition un site au cœur d’un quartier populaire afin d’y installer le festival. Une fois le site réquisitionné, notre ambition est de l’aménager, de l’animer et d’en faire un lieu d’attraction artistique même après le festival.» a indiqué le président du conseil de la musique.  

Pour le, secrétaire général du conseil béninois de la musique, l’enjeu est de taille et il urge que quelque chose soit fait pour sortir la musique traditionnelle béninoise de l’ornière et de la routine suicidaire dans laquelle elle végète depuis bien longtemps. «Nous avons pour responsabilité, de la promouvoir, de la restructurer, de la faire désirer afin de créer de nouvelles vocations au sein de la jeunesse pour sa pérennité.» a déclaré Donklam Abalo, qui est par ailleurs le Directeur de la radio Soleil.

Pour Guy Zannou, alias Zanguy, musicien et représentant des professionnels de la musique traditionnelle du Bénin, l’initiative est louable et permettra aux rythmes endogènes béninois de reprendre vie. «Ce festival  est salvateur et pourra booster la promotion de la musique traditionnelle du Bénin afin de la positionner sur les plus grands marchés des disques et des rencontres musicales à grandes échelles.» estime le guitariste béninois, collaborateur de plusieurs chanteurs de musique traditionnelle.

Ainsi, «Vodoo land music festival» sera une tribune de promotion des rythmes béninois, à travers des spectacles divers. Il accueillera aussi des scientifiques pour des débats sur l’avenir de la musique traditionnelle, ses chances, ses opportunités et ses perspectives dans un environnement mondial en plein essor moderne.

 

 

 

 

 

Culture

Prévue pour avoir lieu ce samedi 9 septembre, la ‘’nuit du styliste africain’’ va révéler les talents des différents stylistes et couturiers africains en général mais aussi et surtout ceux

Prévue pour avoir lieu ce samedi 9 septembre, la ‘’nuit du styliste africain’’ va révéler les talents des différents stylistes et couturiers africains en général mais aussi et surtout ce...

LIRE LA SUITE

PROJET DE PROMOTION DES TALENTS ET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DANS LE SECTEUR CULTUREL : un atelier pour valider les résultats des travaux effectués en amont

Réuni en atelier d’échanges et de réflexions, les acteurs intervenant dans le domaine de la culture ont procédé à la validation des curricula et programme de formation des acteurs culturels....

LIRE LA SUITE

Lancement du livre ‘’Notre ami Kérékou’’ : des témoignages attachants sur la personnalité du « Caméléon »

« …je ne suis qu’un des auteurs. Car il s’agit bien d’une œuvre collective, fruit de la contribution d’une quarantaine de personnalités qui ont toutes accepté de me raconter ce qu’ell...

LIRE LA SUITE

Mauvaises prestations et défaillances des services au public : Rafiatou Monrou rappelle à l’ordre les opérateurs Gsm

(Un ultimatum pour désactiver les Sim non enregistrés et baisser les coûts) Invités en urgence à son cabinet, la ministre de l’économie numérique et de la communication n’est pas allée du...

LIRE LA SUITE

Art africain : sur la vague du design africain

Et si le futur du design était africain ? Une nouvelle génération de créateurs du continent noir émerge, qu’on ne saurait réduire à une seule tendance. Autant de réalisations singulières al...

LIRE LA SUITE

logo

Espace privé

Déjà abonné?



Abonnez-vous! Besoin d'aide?

Les plus lus

La dépigmentation : comment endiguer ce problème sociétal ?

La dépigmentation artificielle ou volontaire est un problè...

Lu 5317 fois, Ouvrir l'article

Distribution des produits de la Sobebra et du GAZ : le groupe Alechou se dote de 120 nouvelles camionnettes

Le groupe Aléchou renforce ses activités au bénin. Il vie...

Lu 3976 fois, Ouvrir l'article

Libre circulation des biens et personnes dans l’espace Uemoa-Cedeao : un atout pour le développement socio-économique des Etats membres

Avec une population de plus 300 millions d’habitants, les ...

Lu 3859 fois, Ouvrir l'article

Ministère de l’Economie Numérique et de la Communication : Mme Rafiatou Monrou prend les rênes et annonce ses priorités

 Mme Rafiatou Monrou, fraichement nommée à la tête du Mi...

Lu 3790 fois, Ouvrir l'article

Ouverture des dépôts de dossiers à la Dbsu: les responsables étudiants s’opposent aux autorités

Les étudiants du campus d’Abomey Calavi ont été renvoy...

Lu 3598 fois, Ouvrir l'article

Pub 3

Compteur de visites

1774870

Visites sur le site

ligue1
Espace pub