Flash info :

# Internationales

Atelier de Cotonou sur le dialogue interreligieux et interculturel : l’Initiative africaine pour la paix prend un nouveau départ

Atelier de Cotonou sur le dialogue interreligieux et interculturel : l’Initiative africaine pour la paix prend un nouveau départ

 L’atelier  international sur l’initiative africaine  d’éducation pour la paix et le développement par le dialogue interreligieux et interculturel qui s’est tenu les 26 et 27 mai dernier, à la salle polyvalente du palais des congrès de Cotonou, a achevé ses travaux sur la nécessité de concrétiser dans les faits, les objectifs que s’est fixé le symposium de Cotonou de mai 2015, et le Manifeste auquel il a donné naissance. Un nouveau processus, et un nouvel état d’esprit  pour un nouveau départ, sont lancés pour donner corps à l’Initiative sur les plans national, sous-régional, régional et international. 

B. K. 

L’atelier technique de relance de l’initiative africaine d’éducation à la paix et au développement par le dialogue interreligieux et interculturel, sous la férule du professeur Albert Tévoèdjrè géniteur de cette initiative par laquelle l’Afrique entend apporter sa voix au règlement de la violence terroriste et les conflits à connotations religieuses et culturelle avec pour ambition de faire le point un an après le symposium de Cotonou. Organisée sous l’égide du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, que le gouvernement avait désigné en 2015, pour diriger le comité de mise en œuvre de l’initiative,  et ce en collaboration avec le Centre panafricain de prospective sociale (CPPS), cette rencontre a réuni une soixantaine de participants venus de tous les coins du monde : hommes de religions d’obédiences diverses, universitaires, diplomates, représentants d’organisations régionales et Nations unies, avec un soutien appuyé du Japon dont l’ambassadeur près le Bénin a pris part à la cérémonie d’ouverture.

L’objectif de l’atelier était de rendre compte de la mobilisation des partenaires autour du projet, de faire le point des démarches administratives entreprises par le CPPS en vue de son démarrage, d’en présenter les défis et perspectives et de faire des recommandations en vue de sa mise en œuvre efficiente.

Au terme des deux jours de travaux sous la direction de Diango Cissoko, ancien premier ministre du Mali, assisté de Mgr Nicodème Barrigah du Togo et d’Eugène Gnimassou, coordonnateur du projet au CPPS, les participants, après avoir suivi les communications prévues, échangé sur les points qui leur tiennent à cœur et approfondi les préoccupations au sein des groupes formés pour la circonstance, ont proposé des recommandations validées par la suite en plénière.

De façon concrète, ils se sont entendus à mener des actions aux plans institutionnel et organisationnel, consignées dans le rapport de synthèse. En ce qui concerne le volet organisationnel, la nécessité de mettre en place un réseau international de soutien au suivi du symposium, a été retenue aux fins de mobiliser l’opinion sous régionale et internationale. Il en est de même de la nécessité de faire du projet, non seulement un programme de la CEDEAO, mais une initiative des peuples, soutenue prioritairement par les pays africains et les institutions sous régionales. Mieux, les participants ont jugé important d’intégrer l’enseignement des faits religieux et culturels dans les curricula, de faire la promotion des colonies de vacances entre jeunes de divers horizons socioculturels et confessions religieuses, de créer un centre de formation au dialogue interreligieux et interculturel, d’institutionnaliser une journée internationale consacrée à cette thématique…

Pour ce qui est du volet institutionnel, il s’agit, entre autres, de faire un plaidoyer auprès du gouvernement nigérian pour rappeler l’engagement pris par le général Olusegun Obasanjo d’organiser la deuxième édition du symposium international à Abuja en 2017 ; de réduire l’effectif du conseil de suivi actuellement de 41 membres à un nombre plus gérable ; de créer un cadre de concertation consensuel du dialogue interreligieux et interculturel dans les pays membres ou dynamiser ceux existants ; de créer un centre de documentation et d’information à l’instar de celui de la Fondation Houphouët Boigny ; de recruter un cabinet de communication pour davantage informer sur le projet, et enfin, d’adapter, en matière d’éducation à la paix, le manuel élaboré par la CEDEAO et l’UNESCO aux réalités de chaque pays.

Internationales

28ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union africaine à Addis-Abeba (Ethiopie)

Le fort taux de croissance enregistré en Afrique n’a pas amélioré les conditions de vie des populations   Aline ASSANKPON Démarré ce lundi 30 janvier 2017 à Addis-Abeba (Ethiopie), les tr...

LIRE LA SUITE

Elaboration du schéma de développement de l’Uemoa: le Bénin accueille la deuxième étape du processus

Le mécanisme d’élaboration du Schéma de développement de l’espace régional (Sder) de l’Uemoa a amorcé sa deuxième phase par un atelier de trois jours, démarré le lundi 7 novembre dernie...

LIRE LA SUITE

Le progrès de la gouvernance en Afrique au cours des dix dernières années est freiné par la détérioration enregistrée en matière de sécurité et état de droit, selon la Fondation

Près des deux tiers des citoyens africains vivent dans un pays où sécurité et état de droit se sont dégradés au cours des dix dernières années Londres, le 3 octobre 2016 – Le dernier I...

LIRE LA SUITE

EXCLUSIF. Interview à Federica Mogherini, Haute Représentante de l'Union Européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité

  Le Calame (Mauritanie), Sud Quotidien (Sénégal), Les Echos (Mali), Le Nouveau Républicain (Niger), Le Pays (Burkina Faso), L’Autre Quotidien (Bénin), Mutations (Cameroun), Le Confident (Rép...

LIRE LA SUITE

Les scrutins à la place des armes : les élections en Afrique favorisent-elles une alternance au pouvoir ?

Pourquoi prendre la peine de voter ? Partout dans le monde, lorsque les électeurs vont aux urnes, c’est parce qu’ils ont l’occasion de choisir, parmi les candidats en lice, les dirigeants qui ...

LIRE LA SUITE

logo

Espace privé

Déjà abonné?



Abonnez-vous! Besoin d'aide?

Les plus lus

Distribution des produits de la Sobebra et du GAZ : le groupe Alechou se dote de 120 nouvelles camionnettes

Le groupe Aléchou renforce ses activités au bénin. Il vie...

Lu 3515 fois, Ouvrir l'article

La dépigmentation : comment endiguer ce problème sociétal ?

La dépigmentation artificielle ou volontaire est un problè...

Lu 3474 fois, Ouvrir l'article

Ministère de l’Economie Numérique et de la Communication : Mme Rafiatou Monrou prend les rênes et annonce ses priorités

 Mme Rafiatou Monrou, fraichement nommée à la tête du Mi...

Lu 3288 fois, Ouvrir l'article

Ouverture des dépôts de dossiers à la Dbsu: les responsables étudiants s’opposent aux autorités

Les étudiants du campus d’Abomey Calavi ont été renvoy...

Lu 3209 fois, Ouvrir l'article

«Le Parlement du Rire» à l’écran demain : CANAL+ vous fera rire avec les meilleurs humoristiques africains

Le groupe Canal + lance en exclusivité ce 30 Janvier 2016, ...

Lu 2996 fois, Ouvrir l'article

Pub 3

Compteur de visites

1460746

Visites sur le site

ligue1
Espace pub