Flash info :

# Dossier

Le vaccin anti-VPH : un moyen sûr de prévention du cancer du col

Le vaccin anti-VPH : un moyen sûr de prévention du cancer du col

Le Virus du Papillomavirus Humain (VPH) est la cause principale du cancer du col de l'utérus. Pour prévenir l'infection par VPH, le Bénin est a choisit un vaccin anti-VPH  pour protéger les filles de 9 ans contre le cancer du col. Quels sont les avantages et les inconvénients de ce vaccin ? 

Eléonore Djegui 

Le vaccin contre le VPH permet de prévenir l'infection chez un sujet sain parce que le VPH est un virus qui se propage facilement par contact peau à peau pendant l'activité sexuelle avec une autre personne infectée. C'est un vaccin  très efficace et sans danger rassure le Conseiller en Charge de la Vaccination au Bureau de l'OMS, Dr Aristide Roch Sossou. Il estime que des millions de filles et de femmes dans le monde ont reçu déjà le vaccin contre le VPH sans effets secondaires graves. Selon le médecin, le vaccin fonctionne contre le cancer du col de l’utérus mais n'empêche pas la grossesse, le VIH ni d'autres infections sexuellement transmissibles.

Le vaccin contre le VPH est administré en 2 doses sur une période de 6 mois. Il n'est pas encore dans la vaccination de routine en ce sens que le vaccin est nouveau et est administré uniquement aux filles de 9 à 13 ans recensées pour la campagne de vaccination contre le cancer du col de l'utérus dans les deux zones sanitaires retenues pour la phase pilote. Il s'agit de la Zone Sanitaire d'Abomey-Calavi-Sô-Ava et celle de Djougou-Copargho-Ouaké. Seuls les résultats de la phase expérimentale de la campagne de vaccination vont permettre de généraliser la vaccination sur toute l'étendue du territoire.

Le vaccin protège contre le VPH mais ne protège pas contre les autres infections sexuellement transmissibles. Pour ce faire, l'éducation sexuelle est toujours de mise dans la prévention du cancer du col. Voilà pourquoi la prévention primaire se base essentiellement sur la vaccination et l'éducation sexuelle.

'Le vaccin anti-VPH obéit aux normes de l'OMS' informe le Représentant Résident de l'OMS, Dr Pierre M'PELE qui, au nom de l'Organisation qu'il représente, également de l'Unicef, de l'Agence de Médecine Préventive et de tous les partenaires qui soutiennent la campagne de vaccination  contre le vaccin du col de l'utérus chez les filles de 9 ans, a fait savoir qu'ils sont honorés de voir le gouvernement s'engager pour la promotion de la santé des jeunes filles au Bénin.

 

Quelle réaction au niveau de l'organisme?

Aucun effet secondaire grave n'a été signalé pour le vaccin contre le VPH, rassure le Dr Aristide Sossou. Par contre, les effets secondaires mineurs courants sont la rougeur, la douleur et le gonflement au niveau du site d'injection. Les effets indésirables mineurs moins communs comprennent la fièvre, les vertiges et les nausées, la syncope ou l'évanouissement après injection est plus fréquent(e) chez les adolescents, mais cela n’est pas liée au vaccin contre le VPH.

'Si une fille montre des symptômes inhabituels après la vaccination, elle sera emmenée directement à l'hôpital' conseille le médecin. C'est pourquoi pendant la campagne de vaccination des filles de 9 à 13 ans, lancée le 20 Mai 2016, les filles vaccinées sont mises en observation pendant une quinzaine de minutes dans le but de voir si elles présenteront d'éventuels effets secondaires. Par rapport aux effets indésirables, le Dr Marie N'Deye Bassabi El Hadj, Directrice de l'Agence Nationale pour la Vaccination et les Soins de Santé Primaire, explique qu'il y a différentes étapes liées à l'administration du nouveau vaccin contre le cancer du col. Il s'agit d'abord de l'enregistrement des cibles. Au total 15 000 filles de la tranche d'âge retenue ont été recensées au niveau des deux zones sanitaires où se déroulent la phase pilote. Dans les écoles où les registres ont été acheminés, la première étape du processus consiste à identifier les cibles dans les registres. Ensuite, l'administration gratuite du vaccin au niveau de l'agent vaccinateur. Puis le retrait de la carte de vaccination au niveau de l'agent communautaire.

'C'est une carte que la fille ou de préférence le parent doit garder jalousement pour la seconde dose du vaccin à prendre dans six mois. La carte va attester que l'intéressée a fait la vaccination contre le cancer du col de l'utérus' souligne Mme Bassabi El Hadj. Passé cette étape, la fille est mise en observation dans la salle pendant environ 15 mn afin de s'assurer qu'elle ne présente pas d'effets secondaires.

Comme l'a souhaité le ministre de l'Enseignement Primaire et Maternelle pendant sa visite de supervision, à l'école primaire publique de Godomey centre, les parents sont priés d'accompagner le mouvement et aider les filles de 9 à 13 ans à garder correctement leur carte de vaccination pour la 2ème phase de l'opération  étant donné qu'elles sont des mineures. Puis, signaler d'éventuels effets secondaires observés par rapport au vaccin, au centre de santé le plus proche.

Dossier

Cours de vacances : Quelle pertinence et quelles réformes ?

  Apres neuf mois de travail, les enseignants et le corps administratif  organisent des cours pendant le mois d’Août lorsque les apprenants sont en vacances. Ils sont dispensés dans les écoles...

LIRE LA SUITE

Investigation sur des sujets de santé dans le Septentrion : deux journalistes exposent leurs résultats

Le secteur de la santé est l’un des secteurs qui regorgent assez de problèmes. Ce constat a conduit deux journalistes de la presse écrite, en la personne de Vadim Quirin du journal « La Nouvell...

LIRE LA SUITE

Epidémie de grippe et de gastro : se laver les mains, un geste efficace sous

Pour éviter le risque de transmission des virus hivernaux, est-ce vraiment efficace de se laver les mains ? L'organisation mondiale de la santé le recommande, ainsi que les autorités sanitaires. Ma...

LIRE LA SUITE

Fin de la campagne Know it, Own it du Mouvement d’Action des Jeunes (MAJ) : les membres présentent leur bilan d’activité

Dans le souci de permettre aux jeunes l’accès à une éducation sexuelle intégrée de bonne qualité appuyé par des informations nécessaires à leur orientation vers des sources appropriées et ...

LIRE LA SUITE

Entretien avec Dr Akuavi KIKI AHOUANDJINOU sur le vieillissement actif et le vieillissement en bonne santé.

  « L’association des médecins retraités du Bénin vise à promouvoir le vieillissement actif et le vieillissement en bonne santé. »   La retraite est une étape de la vie active que bon...

LIRE LA SUITE

logo

Espace privé

Déjà abonné?



Abonnez-vous! Besoin d'aide?

Les plus lus

La dépigmentation : comment endiguer ce problème sociétal ?

La dépigmentation artificielle ou volontaire est un problè...

Lu 5592 fois, Ouvrir l'article

Libre circulation des biens et personnes dans l’espace Uemoa-Cedeao : un atout pour le développement socio-économique des Etats membres

Avec une population de plus 300 millions d’habitants, les ...

Lu 4334 fois, Ouvrir l'article

Distribution des produits de la Sobebra et du GAZ : le groupe Alechou se dote de 120 nouvelles camionnettes

Le groupe Aléchou renforce ses activités au bénin. Il vie...

Lu 4120 fois, Ouvrir l'article

Ministère de l’Economie Numérique et de la Communication : Mme Rafiatou Monrou prend les rênes et annonce ses priorités

 Mme Rafiatou Monrou, fraichement nommée à la tête du Mi...

Lu 3913 fois, Ouvrir l'article

Développement des chaines de valeur soja au Bénin : le projet ¨ProSeSS¨ officiellement lancé

La filière production et commercialisation du Soja connaît...

Lu 3821 fois, Ouvrir l'article

Pub 3

Compteur de visites

1871612

Visites sur le site

ligue1
Espace pub