Flash info :

# Actualités Politique

Propositions de réformes politiques et institutionnelles : ce que la commission doit éviter

Propositions  de réformes   politiques  et   institutionnelles  : ce   que    la   commission   doit   éviter

 Lentement    et   sûrement, le   chef   de   l’Etat, Patrice  Talon  et   son     gouvernement    s’activent    pour  traduire   dans   les   actes  les   réformes    annoncées    pour   assurer   un  meilleur   fonctionnement     des   institutions   de   la   République   et   du   système   partisan.  Une   commission    est   créée   à   cet    effet    et   sera   installée, vendredi   prochain. Mais à quelles conditions, cette   commission   pourrait    réussir   sa   mission   à   la   fois historique  et  républicaine ?

Apollinaire   KOUTON

Au   moment    où   le  chef  de   l’Etat   s’apprête  à  installer, dans  quelques   jours    cette   commission, dont   la   mission   est capitale    pour   ses    réformes, il   est   nécessaires   de   lui   faire    quelques     suggestions    ou   recommandations   pour   réussir  sa   mission. Ainsi,   ses   membres    devront    voir   constamment présent  à   l’esprit   la   préservation et   des   libertés  fondamentales    et   l’Etat   de   droit.  La  Constitution    du  11 décembre  1990   affirme  avec   fermeté : «Nous,  peuple   béninois   (…)  affirmons   solennellement   notre   détermination  par   la    présente    Constitution   de   créer   un   Etat   de    droit   et     de   démocratie    pluraliste    dans    lequel    les   droits    fondamentaux    de   l’homme,   les   libertés   publiques , la   dignité   de   la   personne     humaine    et   la   justice  sont   protégés  et promus     comme    la   condition   nécessaire    au   développement   véritable   de    chaque   Béninois    tant    dans    sa    dimension   temporelle,   culturelle     que    spirituelle ». Toute   proposition   de  réforme    devra    inévitablement   tenir   compte   de   la   primauté   de  l’Etat   de   droit   au   Bénin    et   du   caractère   «sacré  et  inviolable » de   la   personne   humaine.

En   outre,   les   propositions   qui    seront   faites   au   président de    la   République   devront    éviter  de   violer  les   dispositions  dites    intangibles   ou   «éternelles »   de  la   Constitution.  Ces    dispositions   qui   sont,   ainsi   que   l’a   précisé   la    jurisprudence   de    la   Cour  constitutionnelle,   les   options   fondamentales   de   la    conférence   nationale. On   pourrait  citer les   dispositions    des    articles  42   et   44  de   la  Constitution  qui    prévoient   la   limitation    du   nombre  de    mandats   et   les    critères    d’éligibilité   à   la  présidence  de   la  République, notamment    les    critères   d’âge.  Depuis   un    quart    de   siècles, le  peuple   béninois    a  prévu,   de   façon   irréversible, et définitive,  les   conditions    d’alternance,   au    pouvoir   déjà   réalisée, trois   fois  (1996,   2006 et    2016)    et    dans   les   meilleures   conditions.

La   commission   commettrait  un  véritable   péché   si elle  ignorait  les   travaux    des   commissions    qui    l’ont  précédée, notamment   celles   des  commissions  présidées  par  le   Pr   Maurice   Ahanhanzo-Glèlè  et  par Joseph  Gnonlonfoun, magistrat,    ancien    Garde    des    Sceaux, ministre  de   la   Justice   et   actuel  médiateur  de   la  République. Ce  sont   de  véritables  sources  d’inspiration  pour   cette  commission, dont  les  membres   devront   faire   preuve  d’ouverture   et  accepter  de  recevoir    des   propositions de personnes  extérieures. L’idée de    modification    de   la   Constitution   ne   date   pas  de   2016. Et   des  personnalités   d’horizons   divers, notamment  de   juristes, politologues,  historiens  et  sociologues  ont   déjà  réalisé  des   travaux   pertinents   et  édifiants   que   les  membres   de    la  commission  feraient  œuvre  utile   en  allant  consulter  ou en  acceptant   de   recevoir  en de   faire   de   meilleures  propositions possibles   au   chef  de  l’Etat. Pour  être  complets   ou  parfaits,  les  travaux  de   cette    commission   devront  proposer , pour   une   toute  première  expérience  de  modification    de   la    Constitution,   le   recours   au     référendum.  Ceci   paraît  capitale   pour   créer   un    meilleur  précédent, de   sorte  que  toute    révision  ou  modification   ultérieure  de cette  constitution   appelle   toujours   et   nécessairement   le   réflexe   du   recours   au   peuple,   seul   détenteur   de   la   souveraineté. Pour des réformes  envisagées  et   qui  seront   bientôt  mises   en œuvre, la voie référendaire  est  bien    indiquée  pour  un  «nouveau   départ ».

 

 

 

 

Actualités Politique

Assemblée nationale : Jean-Marie Le Guen et des parlementaires Français au cabinet de Me Houngbédji

A la tête d’une délégation comprenant des députés, d’un Conseiller du Premier Ministre Français, d’un représentant du Ministre Français des affaires étrangères et de l’Ambassadrice d...

LIRE LA SUITE

Assemblée nationale: Aké Natondé crée le groupe parlementaire « Bénin uni et Solidaire »

Les députés ont tenu hier 17 mai 2016 une séance plénière au Palais des Gouverneurs à Porto-novo. Elle a enregistré la déclaration de naissance du groupe parlementaire dénommé « Bénin Uni...

LIRE LA SUITE

Crise du système partisan béninois : les axes possibles d’une réforme

Après l’installation par le chef de l’Etat, vendredi dernier, des membres de la commission, chargée de lui faire des propositions de réformes politiques et institutionnelles, il est opportun de...

LIRE LA SUITE

Patrice Talon après la rencontre de Paris: Coup d’essai ou coup de maître ?

Trop tôt pour en juger. Au niveau de la démarche, il ne pouvait en être autrement. C’est un classique et l’ancienne métropole reste un carrefour incontournable et cela s’appelle du réalisme...

LIRE LA SUITE

Ordre national du Bénin : Gustave Sonon fait commandeur

 (Les qualités managériales de l’impétrant reconnues) « Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années » enseigne l’adage. Après avoir successivement servi la Ré...

LIRE LA SUITE

logo

Espace privé

Déjà abonné?



Abonnez-vous! Besoin d'aide?

Les plus lus

La dépigmentation : comment endiguer ce problème sociétal ?

La dépigmentation artificielle ou volontaire est un problè...

Lu 5288 fois, Ouvrir l'article

Distribution des produits de la Sobebra et du GAZ : le groupe Alechou se dote de 120 nouvelles camionnettes

Le groupe Aléchou renforce ses activités au bénin. Il vie...

Lu 3968 fois, Ouvrir l'article

Libre circulation des biens et personnes dans l’espace Uemoa-Cedeao : un atout pour le développement socio-économique des Etats membres

Avec une population de plus 300 millions d’habitants, les ...

Lu 3807 fois, Ouvrir l'article

Ministère de l’Economie Numérique et de la Communication : Mme Rafiatou Monrou prend les rênes et annonce ses priorités

 Mme Rafiatou Monrou, fraichement nommée à la tête du Mi...

Lu 3779 fois, Ouvrir l'article

Ouverture des dépôts de dossiers à la Dbsu: les responsables étudiants s’opposent aux autorités

Les étudiants du campus d’Abomey Calavi ont été renvoy...

Lu 3591 fois, Ouvrir l'article

Pub 3

Compteur de visites

1769166

Visites sur le site

ligue1
Espace pub