Flash info :

# Internationales

Paludisme : l'Europe, première région du monde exempte de la maladie

Paludisme : l'Europe, première région du monde exempte de la maladie

 La Région européenne de l’OMS, informe l’organisation internationale, est la première au monde à être parvenue à interrompre la transmission du paludisme. Il y a 20 ans, cette région comptait encore 90 000 cas de paludisme. C'est une étape importante vers l'objectif d'éradiquer le paludisme à l'échelle mondiale. Tant que cet objectif n'est pas atteint, des personnes voyageant à destination ou en provenance de pays d'endémie peuvent importer cette maladie en Europe. La Journée mondiale de lutte contre le paludisme, célébrée le 25 avril de chaque année, propose d'en finir définitivement avec cette maladie.

 

E.D.

 

Selon la même source, la Région européenne est la première au monde à être parvenue à interrompre la transmission indigène du paludisme. Le nombre de cas de paludisme autochtones est passé de 90 712 en 1995 à 0 cas en 2015. Juste avant la Journée mondiale de lutte contre le paludisme 2016, l'OMS annonce que la cible fixée en 2015, à savoir l'élimination de cette maladie, a été atteinte par la Région européenne, qui apporte ainsi sa contribution à l'objectif mondial d'en finir définitivement avec le paludisme ». Des partenaires clés ont apporté un concours financier important aux efforts consentis pour éliminer le paludisme dans les pays d'Europe.

« Il s'agit d'un jalon capital dans l'histoire de la santé publique en Europe, ainsi que dans la lutte pour l'éradication du paludisme à l'échelle mondiale. J'applaudis ce succès, qui est le fruit d'un engagement politique résolu de la part de dirigeants européens, avec le soutien de l'OMS », déclare le docteur Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l'OMS pour l'Europe. « Aujourd'hui, nous ne fêtons pas seulement notre réussite : c'est aussi l'occasion de maintenir avec détermination le statut de zone exempte de paludisme, obtenu grâce à un travail acharné. Tant que le paludisme n'est pas éradiqué à l'échelle mondiale, des personnes voyageant à destination ou en provenance de pays d'endémie peuvent importer cette maladie en Europe, et nous devons rester à l'œuvre pour prévenir sa réintroduction ».

 

En marche vers l'élimination du paludisme : de Tachkent à la stratégie régionale

La Déclaration de Tachkent (« Passer de la lutte contre le paludisme à son élimination», 2005), approuvée par les pays de la Région touchés par le paludisme, a été un tournant pour l'élimination de cette maladie en Europe. Cette Déclaration a été annonciatrice de la nouvelle stratégie régionale de 2006-2015, qui a guidé les pays européens touchés afin de réduire à zéro le nombre de cas de paludisme indigène.

Ce succès a pu être atteint grâce à la combinaison d'un engagement politique résolu, du renforcement du dépistage et de la surveillance des cas de paludisme, d'une coordination des stratégies de lutte contre les moustiques avec la participation des communautés locales, d'une collaboration transfrontalière et d'une communication à l'intention des personnes à risque. Lorsqu'un pays n'enregistre aucun cas de paludisme acquis localement pendant au moins trois années consécutives, il remplit les conditions d'une certification officielle de l'élimination du paludisme par l'OMS.

 

Éviter la réintroduction du paludisme : la réunion de haut niveau d'Achgabat

« La Région européenne a été déclarée exempte de paludisme sur la base de la situation actuelle et de la probabilité d'un maintien de l'élimination. Cela signifie que nous ne pouvons pas nous permettre de baisser notre garde face à cette maladie », conclut le docteur Nedret Emiroglu, qui dirige la division des maladies transmissibles et de la sécurité sanitaire au Bureau régional de l'OMS pour l'Europe. « L'expérience montre que le paludisme peut se propager rapidement, et si les pays d'Europe ne sont pas vigilants et prêts à réagir, un seul cas importé peut entraîner la résurgence du paludisme ».

Les 21 et 22 juillet 2016, l'OMS organisera sa première réunion de haut niveau sur la prévention de la réintroduction du paludisme à Achgabat (Turkménistan). Les pays européens courant un risque de réintroduction du paludisme se réuniront pour empêcher le retour de cette maladie dans la Région européenne, et ce grâce à un engagement politique à long terme ;  une vigilance extrême, afin de tester et de soigner sans attendre tous les cas de paludisme ; la compréhension des modes de réintroduction éventuelle du paludisme et du risque que cela pose ;    des mesures immédiates en cas de reprise de la transmission locale du paludisme.

Cette réunion posera les bases permettant de prévenir la réintroduction du paludisme en Europe.

 

 

Internationales

28ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union africaine à Addis-Abeba (Ethiopie)

Le fort taux de croissance enregistré en Afrique n’a pas amélioré les conditions de vie des populations   Aline ASSANKPON Démarré ce lundi 30 janvier 2017 à Addis-Abeba (Ethiopie), les tr...

LIRE LA SUITE

Elaboration du schéma de développement de l’Uemoa: le Bénin accueille la deuxième étape du processus

Le mécanisme d’élaboration du Schéma de développement de l’espace régional (Sder) de l’Uemoa a amorcé sa deuxième phase par un atelier de trois jours, démarré le lundi 7 novembre dernie...

LIRE LA SUITE

Le progrès de la gouvernance en Afrique au cours des dix dernières années est freiné par la détérioration enregistrée en matière de sécurité et état de droit, selon la Fondation

Près des deux tiers des citoyens africains vivent dans un pays où sécurité et état de droit se sont dégradés au cours des dix dernières années Londres, le 3 octobre 2016 – Le dernier I...

LIRE LA SUITE

EXCLUSIF. Interview à Federica Mogherini, Haute Représentante de l'Union Européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité

  Le Calame (Mauritanie), Sud Quotidien (Sénégal), Les Echos (Mali), Le Nouveau Républicain (Niger), Le Pays (Burkina Faso), L’Autre Quotidien (Bénin), Mutations (Cameroun), Le Confident (Rép...

LIRE LA SUITE

Les scrutins à la place des armes : les élections en Afrique favorisent-elles une alternance au pouvoir ?

Pourquoi prendre la peine de voter ? Partout dans le monde, lorsque les électeurs vont aux urnes, c’est parce qu’ils ont l’occasion de choisir, parmi les candidats en lice, les dirigeants qui ...

LIRE LA SUITE

logo

Espace privé

Déjà abonné?



Abonnez-vous! Besoin d'aide?

Les plus lus

La dépigmentation : comment endiguer ce problème sociétal ?

La dépigmentation artificielle ou volontaire est un problè...

Lu 5622 fois, Ouvrir l'article

Libre circulation des biens et personnes dans l’espace Uemoa-Cedeao : un atout pour le développement socio-économique des Etats membres

Avec une population de plus 300 millions d’habitants, les ...

Lu 4390 fois, Ouvrir l'article

Distribution des produits de la Sobebra et du GAZ : le groupe Alechou se dote de 120 nouvelles camionnettes

Le groupe Aléchou renforce ses activités au bénin. Il vie...

Lu 4135 fois, Ouvrir l'article

Ministère de l’Economie Numérique et de la Communication : Mme Rafiatou Monrou prend les rênes et annonce ses priorités

 Mme Rafiatou Monrou, fraichement nommée à la tête du Mi...

Lu 3922 fois, Ouvrir l'article

Développement des chaines de valeur soja au Bénin : le projet ¨ProSeSS¨ officiellement lancé

La filière production et commercialisation du Soja connaît...

Lu 3856 fois, Ouvrir l'article

Pub 3

Compteur de visites

1881823

Visites sur le site

ligue1
Espace pub