Flash info :

# Actualités Politique

Mise en œuvre des réformes annoncées par le chef de l’Etat : une commission politique : pourquoi faire ?

Mise en œuvre des réformes annoncées par le chef de l’Etat : une commission politique : pourquoi faire ?

En créant une commission politique pour la mise en œuvre des réformes politiques et institutionnelles qu’il a annoncées, le chef de l’Etat pose ainsi un jalon essentiel pour son quinquennat en même temps qu’il définit des limites à ne pas franchir. Il reste à connaître la composition de cette commission, la personnalité qui va la présider, les détails sur sa mission, le délai qui lui sera imparti pour déposer son rapport.

Apollinaire KOUTON

Cette commission dite politique sera probablement à l’image de celles qui ont été présidées par le Pr Maurice Ahanhanzo-Glèle et Joseph Gnonlonfoun, actuel médiateur de la République. Créées par Boni Yayi, elles étaient chargées successivement de la relecture de la Constitution. Comme les commissions précédentes, cette commission devra respecter, les dispositions immuables de la Constitution, notamment la limite d’âge pour les candidats à l’élection présidentielle, la limitation du nombre de mandats à deux. Suivant la jurisprudence de la Cour constitutionnelle, elles sont considérées comme les options fondamentales de la conférence des forces vives de la nation de février 1990.

Mais à la différence de celles qui l’ont précédée, le champ d’intervention de cette commission politique sera plus étendue puisqu’elle devra s’intéresser également au système partisan, notamment au multipartisme intégral qui a montré ses limites. Elle sera la pierre angulaire des réformes, notamment institutionnelles, annoncées par le chef de l’Etat pour renforcer l’autonomie des institutions de la République en vue d’améliorer leur fonctionnement.

La crédibilité de cette commission dépendra essentiellement des personnalités qui la composeront. Le chef de l’Etat devra faire appel à des compétences assez diversifiées, notamment aux juristes, politologues, sociologues et historiens pour cerner les contours essentiels de ces réformes pour la mener à bien. Il faudra également désigner un juriste chevronné et expérimenté, suffisamment ouvert aux réalités du monde moderne, pour la présider.

En outre, pour être efficace , la commission doit s’ouvrir aux propositions, car depuis que la polémique sur la révision de la Constitution est lancée, au Bénin, plusieurs personnalités, de l’intérieur comme de la diaspora, ont publié des réflexions assez pertinentes. C’est le moment d’être attentif aux contributions des uns et des autres pour progresser, de sorte que cette réforme soit à la fois globale et fructueuse. Les conclusions des travaux des commissions du Pr Maurice Ahanhanzo-Glèlè et de Joseph Gnonlonfoun sont également disponibles. Il faudra aussi s’en inspirer pour qu’il y ait une large adhésion à ces réformes. Le terrain est presque balisé pour que cette commission ait les repères nécessaires pour accomplir sa mission.

Il faut préciser qu’on devra déjà avoir les prémices des réformes dans les cent premiers jours de ce quinquennat. La commission politique devra faire preuve de célérité et d’efficacité.

 

 

Actualités Politique

Assemblée nationale : Jean-Marie Le Guen et des parlementaires Français au cabinet de Me Houngbédji

A la tête d’une délégation comprenant des députés, d’un Conseiller du Premier Ministre Français, d’un représentant du Ministre Français des affaires étrangères et de l’Ambassadrice d...

LIRE LA SUITE

Assemblée nationale: Aké Natondé crée le groupe parlementaire « Bénin uni et Solidaire »

Les députés ont tenu hier 17 mai 2016 une séance plénière au Palais des Gouverneurs à Porto-novo. Elle a enregistré la déclaration de naissance du groupe parlementaire dénommé « Bénin Uni...

LIRE LA SUITE

Crise du système partisan béninois : les axes possibles d’une réforme

Après l’installation par le chef de l’Etat, vendredi dernier, des membres de la commission, chargée de lui faire des propositions de réformes politiques et institutionnelles, il est opportun de...

LIRE LA SUITE

Propositions de réformes politiques et institutionnelles : ce que la commission doit éviter

 Lentement    et   sûrement, le   chef   de   l’Etat, Patrice  Talon  et   son     gouvernement    s’activent    pour  traduire   dans   les   actes  les   ré...

LIRE LA SUITE

Patrice Talon après la rencontre de Paris: Coup d’essai ou coup de maître ?

Trop tôt pour en juger. Au niveau de la démarche, il ne pouvait en être autrement. C’est un classique et l’ancienne métropole reste un carrefour incontournable et cela s’appelle du réalisme...

LIRE LA SUITE

logo

Espace privé

Déjà abonné?



Abonnez-vous! Besoin d'aide?

Les plus lus

La dépigmentation : comment endiguer ce problème sociétal ?

La dépigmentation artificielle ou volontaire est un problè...

Lu 5317 fois, Ouvrir l'article

Distribution des produits de la Sobebra et du GAZ : le groupe Alechou se dote de 120 nouvelles camionnettes

Le groupe Aléchou renforce ses activités au bénin. Il vie...

Lu 3976 fois, Ouvrir l'article

Libre circulation des biens et personnes dans l’espace Uemoa-Cedeao : un atout pour le développement socio-économique des Etats membres

Avec une population de plus 300 millions d’habitants, les ...

Lu 3859 fois, Ouvrir l'article

Ministère de l’Economie Numérique et de la Communication : Mme Rafiatou Monrou prend les rênes et annonce ses priorités

 Mme Rafiatou Monrou, fraichement nommée à la tête du Mi...

Lu 3790 fois, Ouvrir l'article

Ouverture des dépôts de dossiers à la Dbsu: les responsables étudiants s’opposent aux autorités

Les étudiants du campus d’Abomey Calavi ont été renvoy...

Lu 3598 fois, Ouvrir l'article

Pub 3

Compteur de visites

1774935

Visites sur le site

ligue1
Espace pub