Flash info :

# Invité

Débats actuels

Débats actuels

 Ndlr : Les réseaux sociaux, au-delà de ses aspects pervers, sont aussi le lieu de débats citoyens intéressants, que tout gouvernant futé doit pouvoir explorer, de temps en temps, pour connaître non seulement les attentes de citoyens, mais aussi pour trouver des approches de solutions, confronter les idées et chercher les meilleures solutions aux problèmes de gouvernance au Bénin. Tout ceci dans un esprit constructif. C’est pour cette raison, dans la polémique actuelle sur la constitution des cabinets ministériels et les nominations aux postes de responsabilités, que le savoir-faire des uns et l’expérience des autres peuvent être utiles et éclairantes. Nous vous insérons ci-après l’intéressante contribution de M. David Olodo.

 

JUSTE UN BRIN DE RATIONALITÉ...FACE À LA RAGE DE DÉMONTRER OU D'EN MONTRER

·

J'aurais souhaité!
J'aurais souhaité pour le nouveau gouvernement des actes moins sonores! Pas d'actes d'éclats! Il faut définir d'abord qui fait quoi? Avec qui et avec quoi?
Même les remplacements des cadres doivent obéir au jeu de damier? Car les cadres retrouvés sur place ne sont pas des extra terrestres. Ce sont des béninois qui sont là mais peut-être pas à leur place. Il faut les redéployer en connaissant leur profil réel et leur année d'expérience. Et le travail de la réforme administrative était fait. Mais le pouvoir précédent l'a mis sous boisseau. Il suffit de le ressortir. Les profils des hauts emplois sont définis et mis à la disposition de chaque ministère. Sinon l'archive du ministère de la fonction publique et de la réforme administrative peut les fournir. La dépolitisation de l'administration était aussi faite dans les réformes.
La première des choses à voir c'est de passer en revue tous les SGM et voir s'ils ont été nommés selon les critères définis à savoir le plus gradé et le plus ancien dans son domaine connaissant le ministère.
C'est après cela qu'il faudra passer aux nominations des autres cadres selon les critères de la réforme. C'est un comité présidé par le SGM qui dégage les profils recherchés. Et il revient au SGM de présenter au ministre trois noms par profil et par priorité de compétence et d'expériences. La discrétion reste au ministre de prendre un parmi les trois proposés.
Pour les autres nominations proposées hors Hauts cadres, il faut respecter le principe A va vers B car B est recasé dans C. S'assurer que le circuit est fermé et que personne n'est éjecté avant de nommer.
Moi j'ai fait respecter ce principe quel que soit le ministre lorsqu'il m'était possible de parapher avant le ministre. Tout SGM peut en faire autant. Cela ne met pas en cause le ministre ni le ministère. Bien au contraire! Mais il faut être un SGM fort sans crainte de perdre sa place et prêt à suivre la justice et la vérité, ce que n'aiment pas souvent les ministres. Ils sont pressés et ont des objectifs précis. Mais il faut les ramener à la déontologie administrative, denrée précieuse qui a été détruite par le régime précédent.
Si vous avez des amis ministres, dîtes-leur de ne pas se précipiter dans les nominations.
Qu'ils déclinent d'abord la mission de leur ministère, se définissent d'abord des objectifs à atteindre. Faire l'état des lieux des ressources matérielles et humaines. Créer des services et directions adéquats. Rechercher les profils correspondants. Définir les lettres de missions. Puis nommer celui qu'il faut à la place qu'il faut avec des indicateurs de résultats etc. Ce faisant ce sera la Rupture. Ce ne sont pas des télévisions ou des frigidaires qui empêchent de travailler. Bien au contraire, ce sont des éléments de diminution de stress et de récupération d'énergie de travail.
La ponctualité oui! Mais sans forcing. Ce sont les résultats attendus qu'il faut définir. Et la ponctualité vient d'elle-même de par le poste occupé et du degré de responsabilité donné au cadre conséquent. Ce n'est pas l'acte de présence qui compte mais la quantité de travail fournie et du rendement horaire. Or parler de rendement horaire signifie qu'il y a eu définition de la quantité de travail avec son crédit horaire et la durée attendue pour les résultats. Donc c'est trop tôt de faire le gendarme. La première des choses à faire c'est de dire ce qu'il y a à faire et le temps que le gouvernement se donne pour le faire. Donc que le gouvernement travaille d'abord à sortir tous les indicateurs et les programmes réalistes. Il peut utiliser les cadres en présence et faire appel à des experts pour mettre en ordre un programme.
Ce sera encore là la Rupture.
Il y a plein de choses à faire maintenant que des nominations ou de jouer au gendarme et aux interdictions. D'autres ont fait la même chose! Soyons différents et performants!
Dr. OLODO T. David (Sa page Facebook)

Invité

70 ans de votre Hebdomadaire catholique « La Croix du BEnin » : le Directeur de publication Crépin Magloire Acapovi en parle

Dans cette interview exclusive sur les 70 ans du Journal « La Croix du Bénin » le Directeur de publication, le Père Crépin Magloire Acapovi, tout en exhortant les lecteurs et lectrices de même q...

LIRE LA SUITE

Etat des lieux du secteur minier au Bénin : rendre notre code minier national plus attractif pour les investisseurs

Du 19 au 20 janvier 2017, s’est tenu au Centre de Formation Professionnelle et de Perfectionnement de la Communauté Electrique du Bénin à Abomey-Calavi, un atelier sur la révision du code minier...

LIRE LA SUITE

Entretien exclusif avec Moise Katumbi

« J’ai un rêve : rendre au Congo son honneur perdu » La République démocratique du Congo n’est-il pas menacée de chaos enfermé dans un vaste territoire riche, mais pauvre et d’une ins...

LIRE LA SUITE

Lionel Zinsou a cœur ouvert sur RFI : « … A l’appel, je ne déroberai pas… »

L'INTERVIEW RFI EN INTÉGRALITÉ Il ne s'est pas beaucoup exprimé depuis sa défaite à la présidentielle du Bénin, en mars dernier, face à Patrice Talon. Aujourd'hui, Lionel Zinsou revient à so...

LIRE LA SUITE

Carte blanche à …. Emile Derlin Zinsou

 « A l’époque, un Français qui travaillait en Afrique –même s’il est le dernier des imbéciles - gagnait plus que le plus brillant des Africains de son service. C’est inacceptable ! »...

LIRE LA SUITE

logo

Espace privé

Déjà abonné?



Abonnez-vous! Besoin d'aide?

Les plus lus

La dépigmentation : comment endiguer ce problème sociétal ?

La dépigmentation artificielle ou volontaire est un problè...

Lu 5622 fois, Ouvrir l'article

Libre circulation des biens et personnes dans l’espace Uemoa-Cedeao : un atout pour le développement socio-économique des Etats membres

Avec une population de plus 300 millions d’habitants, les ...

Lu 4389 fois, Ouvrir l'article

Distribution des produits de la Sobebra et du GAZ : le groupe Alechou se dote de 120 nouvelles camionnettes

Le groupe Aléchou renforce ses activités au bénin. Il vie...

Lu 4135 fois, Ouvrir l'article

Ministère de l’Economie Numérique et de la Communication : Mme Rafiatou Monrou prend les rênes et annonce ses priorités

 Mme Rafiatou Monrou, fraichement nommée à la tête du Mi...

Lu 3922 fois, Ouvrir l'article

Développement des chaines de valeur soja au Bénin : le projet ¨ProSeSS¨ officiellement lancé

La filière production et commercialisation du Soja connaît...

Lu 3856 fois, Ouvrir l'article

Pub 3

Compteur de visites

1881771

Visites sur le site

ligue1
Espace pub