Flash info :

# Culture

Gestion du secteur culturel au Bénin: le mouvement «Trop c’est trop» crie son ras-le-bol

Gestion du secteur culturel au Bénin: le mouvement «Trop c’est trop» crie son ras-le-bol

Un groupe de jeunes artistes béninois constitués en un mouvement dénommé «Trop c’est trop», a pris d’assaut hier, l’esplanade de la place du souvenir de Cotonou et a délivré un message à l’endroit du nouveau président de la république et de ses collaborateurs.Coordonné par le chanteur, Jolidon Lafia, le mouvement «Trop c’est trop» se propose de lutter pour l’assainissement du milieu culturel au Bénin.

Franck Raoul PEDRO

Le mouvement «Trop c’est trop», est un rassemblement d’artistes béninois de tous les secteurs confondus épris de justice et de paix et acquis à la cause d’un environnement favorable à une meilleure expression de leur art et à l’amélioration de leur condition de vie.

Coordonné par le musicien, Jolidon Lafia, ce mouvement est monté au créneau hier afin de crier son ras-le-bol face à ce qu’il appelle, la marginalisation des réels talents artistiques et acteurs culturels dans les prises de décisions majeures, dans les procédures de désignation de représentants d’artistes au sein des instances administratives et bien d’autres dysfonctionnements.

Dans un communiqué linéaire, les artistes saluent l’initiative du président Boni Yayi qui a consisté à doter leur secteur de cinq milliards de francs annuels. Néanmoins ils déclarent que cet argent, les a plus divisés, car il a suscité de nombreuses velléités au sein d’un groupuscule de personnes peu compétentes  et mal intentionnées impliquées dans la gestion de ces fonds. 

«A l’endroit du ministre de la culture, nous proposons que l’élection du collège des experts et administrateurs, qui est en vue  soit différée jusqu’à la convocation des états généraux de la culture, afin d’une part de réconcilier les artistes et d’autre part de créer un nouveau climat de confiance pour l’éclosion de la culture au Bénin. Les états généraux de la culture offriront un terreau favorable pour trouver une fois pour toute les solutions  idoines aux maux dont souffre la culture du Bénin», stipule le communiqué lu par Jolidon Lafia, coordonnateur du mouvement «Trop c’est trop».  

Pour le musicien, Marcel Padey, l’enjeu est de taille. «Il urge que les artistes d’une seule voix crient leur ras-le-bol et fustigent un système qui a déjà trop duré et qui gangrène l’expression culturelle au Bénin.» hurle, le vieux musicien, la tête toute grisonnante sous un flot d’applaudissements de ses pairs.

Pour le réalisateur Ignace Yétchénou, l’heure est à la salubrité dans le secteur culturel au Bénin. «Il faut que les réformes annoncées atteignent le domaine de la culture et qu’enfin la culture soit délivrée de l’emprise d’un système vieux d’une décennie au moins et qui prend en otage le bon fonctionnement des structures administratives décentralisées de la culture au Bénin.

Pour Jolidon Lafia, le mouvement «Trop c’est trop», se propose de dénoncer les dysfonctionnements mais aussi de faire des propositions aux dirigeants afin que plus jamais, la culture béninoise ne soit malade de ses hommes et de leur mode  de gestion. «Nous serons un mouvement de  veille permanente qui contribuera à  combattre les esprits malins tapis en notre sein. » déclare le coordonnateur du mouvement «Trop c’est trop».

 

Culture

Prévue pour avoir lieu ce samedi 9 septembre, la ‘’nuit du styliste africain’’ va révéler les talents des différents stylistes et couturiers africains en général mais aussi et surtout ceux

Prévue pour avoir lieu ce samedi 9 septembre, la ‘’nuit du styliste africain’’ va révéler les talents des différents stylistes et couturiers africains en général mais aussi et surtout ce...

LIRE LA SUITE

PROJET DE PROMOTION DES TALENTS ET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DANS LE SECTEUR CULTUREL : un atelier pour valider les résultats des travaux effectués en amont

Réuni en atelier d’échanges et de réflexions, les acteurs intervenant dans le domaine de la culture ont procédé à la validation des curricula et programme de formation des acteurs culturels....

LIRE LA SUITE

Lancement du livre ‘’Notre ami Kérékou’’ : des témoignages attachants sur la personnalité du « Caméléon »

« …je ne suis qu’un des auteurs. Car il s’agit bien d’une œuvre collective, fruit de la contribution d’une quarantaine de personnalités qui ont toutes accepté de me raconter ce qu’ell...

LIRE LA SUITE

Mauvaises prestations et défaillances des services au public : Rafiatou Monrou rappelle à l’ordre les opérateurs Gsm

(Un ultimatum pour désactiver les Sim non enregistrés et baisser les coûts) Invités en urgence à son cabinet, la ministre de l’économie numérique et de la communication n’est pas allée du...

LIRE LA SUITE

Art africain : sur la vague du design africain

Et si le futur du design était africain ? Une nouvelle génération de créateurs du continent noir émerge, qu’on ne saurait réduire à une seule tendance. Autant de réalisations singulières al...

LIRE LA SUITE

logo

Espace privé

Déjà abonné?



Abonnez-vous! Besoin d'aide?

Les plus lus

Distribution des produits de la Sobebra et du GAZ : le groupe Alechou se dote de 120 nouvelles camionnettes

Le groupe Aléchou renforce ses activités au bénin. Il vie...

Lu 3510 fois, Ouvrir l'article

La dépigmentation : comment endiguer ce problème sociétal ?

La dépigmentation artificielle ou volontaire est un problè...

Lu 3456 fois, Ouvrir l'article

Ministère de l’Economie Numérique et de la Communication : Mme Rafiatou Monrou prend les rênes et annonce ses priorités

 Mme Rafiatou Monrou, fraichement nommée à la tête du Mi...

Lu 3284 fois, Ouvrir l'article

Ouverture des dépôts de dossiers à la Dbsu: les responsables étudiants s’opposent aux autorités

Les étudiants du campus d’Abomey Calavi ont été renvoy...

Lu 3206 fois, Ouvrir l'article

«Le Parlement du Rire» à l’écran demain : CANAL+ vous fera rire avec les meilleurs humoristiques africains

Le groupe Canal + lance en exclusivité ce 30 Janvier 2016, ...

Lu 2990 fois, Ouvrir l'article

Pub 3

Compteur de visites

1457385

Visites sur le site

ligue1
Espace pub